CORÉE DU NORD

Pyongyang lance un nouveau missile à courte portée

La Corée du Nord a procédé à un nouveau test de missile à courte portée, ce vendredi. Pour Washington, il n'existe toutefois aucun moyen de confirmer cette information. Depuis lundi, Pyongyang affirme avoir effectué six tirs de ce type.

Publicité

REUTERS - Sur la base des données qu'ils ont recueillies, les Etats-Unis ne sont pas en mesure d'affirmer avec certitude que la Corée du Nord a bien mené un essai nucléaire lundi, a indiqué vendredi un responsable américain.


"Les premiers résultats ne sont pas concluants. Ils n'ont rien trouvé qui permette de confirmer qu'un engin nucléaire a bien explosé", a déclaré le responsable, qui n'a pas souhaité être nommé.


Les vérifications se poursuivent pour tenter de lever le doute sur la nature de l'explosion, a-t-il ajouté.


Lundi, Pyongyang a annoncé avoir mené un essai nucléaire souterrain, ce que semblaient confirmer des relevés sismographiques. Cet acte avait valu au régime la condamnation unanime de la communauté internationale.


L'Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE, qui siège à Vienne), avait indiqué vendredi qu'on ne pourrait pas avoir la preuve absolue qu'un essai nucléaire avait bien eu lieu lundi, tant que l'on aurait pas obtenu d'éléments d'appréciation sur la présence de particules radioactives et de gaz nobles, ce qui n'interviendra pas avant la semaine prochaine au plus tôt.


Les données disponibles à ce jour indiquent seulement que ce qui a eu lieu lundi tenait à la fois d'une explosion et d'un séisme.


L'institut géologique américain avait fait état alors d'une secousse de magnitude 4,7 dans une zone proche de l'endroit où est censé avoir eu lieu l'essai.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine