LIGUE 1

Dix ans après, Bordeaux retrouve le titre de champion de France

Dix ans après le sacre de 1999, les Girondins de Bordeaux, victorieux à Caen sur le score de 1-0, retrouvent le titre de champion de France. L'Olympique de Marseille finit deuxième malgré sa victoire 4 à 0 face à Rennes.

Publicité

AFP - La 38e et dernière journée du Championnat de France a livré son verdict: Bordeaux, qui n'avait besoin que d'un nul, a été sacré champion en gagnant à Caen (1-0), tandis que l'Europa League a tendu les bras à Toulouse et Lille, la deuxième division engloutissant Caen, et Nantes, évidemment.

Cela faisait dix ans que Bordeaux attendait ça. Gouffran, ancien de Caen, a a donc offert un 6e titre de champion (en élite) à Bordeaux et envoyé l'étage inférieur son ancien club.

Bordeaux, ville surnommée la "Belle endormie", s'est réveillée: dès le début de la soirée, environ 50.000 personnes déjà s'étaient massées sur une place du centre-ville pour suivre +LE+ match de l'année sur écran géant.

Record pour Bordeaux

La sérénité de Laurent Blanc a transpiré toute la saison et il semblait écrit que rien ne pouvait arriver aux Girondins samedi soir. Bordeaux est devenue la première équipe à signer 11 succès d'affilée en championnat dans l'histoire!

Marseille a finalement payé ses trois points de retard, étripant Rennes (4-0) pour le dernier match du sorcier belge, qui cédera sa place la saison prochaine à Didier Deschamps. Mais il aurait fallu une défaite de Bordeaux. Concernant les deux places qui se disputaient pour l'Europa League entre quatre clubs, ce sont Toulouse, 4e (0-0 contre Lyon), et Lille, 5e (victorieux 3-2 contre Nancy), qui ont logiquement été récompensés pour leur belle saison. Les deux perdants de ce scrutin européen sont Rennes et Paris qui a concédé le nul au Parc des Princes (0-0 contre Monaco).

La fin de saison est triste pour Rennes, déjà battu en finale de Coupe de France par son voisin breton, Guingamp (deuxième division). Et que dire de celle du PSG, qui rate un ticket européen par la faute de la différence de but (+ 11 contre + 12 seulement pour Lille).

Paris rate l'Europe

La fin de mandat de Paul Le Guen ressemble à un terrible gâchis, avec règlements de compte par médias interposés. Antoine Kombouaré aura bien du travail la saison prochaine...

Dans le bas du classement, Le Havre, lanterne rouge relégué depuis longtemps, sait qui va l'accompagner: Nantes (succès 2-1 contre Auxerre), qui était virtuellement relégué depuis la 37e journée, et Caen, donc, crucifié par Gouffran.

Le grand gagnant dans la course à la survie est Saint-Etienne et ses 10 titres de champion, qui a pulvérisé (4-0) Valenciennes. Sochaux (succès 1-0 à Grenoble) et Le Mans (1-1 à Lorient), menacés en bas de classement, poussent également un grand ouf de soulagement.

A Nantes, le match s'est disputé dans un ambiance chargée d'électricité, avec manifestation dans le centre-ville avant le match et incidents dans les tribunes pendant la rencontre.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine