Accéder au contenu principal
LIGUE 1

Un nul suffit à Bordeaux pour être sacré champion de France

Texte par : Dépêche
3 min

Dernière journée de Ligue 1 : un match nul suffit aux Girondins contre Caen ce samedi soir pour devenir champions de France. L'équipe de Marseille ne peut espérer décrocher le titre que si elle bat Rennes et si Bordeaux perd son match.

Publicité

REUTERS - Les Girondins de Bordeaux sont impatients de fouler la pelouse du Stade d'Ornano samedi soir à Caen, où un simple match nul peut couronner leur fin de saison époustouflante d'un titre de champions de France.

Avec ses trois points d'avance sur Marseille avant cette dernière journée, Bordeaux peut même être sacré en cas de défaite si l'OM ne bat pas Rennes dans le même temps.

Obtenir un sixième titre dans ces conditions paraîtrait incongru pour une équipe qui vient d'aligner dix victoires consécutives en championnat, surtout après l'annonce jeudi de l'engagement de Yoann Gourcuff pour quatre ans.

Dix ans après le sacre de 1999, obtenu sur un but de Pascal Feindouno dans les dernières minutes de la saison au Parc des Princes, Bordeaux peut à nouveau devancer au sprint son rival marseillais.

A part le gardien de but Ulrich Ramé, personne dans l'équipe d'aujourd'hui n'a vécu l'accueil que toute une ville avait réservé à ses joueurs dans un stade Chaban-Delmas plein jusqu'aux cintres, et où les joueurs d'Elie Baup avaient fait la fête une partie de la nuit.

Indirectement, l'entraîneur bordelais Laurent Blanc s'en souvient. Il faisait alors partie de l'effectif marseillais, battu sur le fil.

Sept défaites en neuf matches

"C'est le dernier match. On sait ce qu'on joue sur ce dernier match-là. On s'est préparé pour le faire. La semaine en ce qui me concerne est longue parce que personnellement, j'ai envie d'y être", a-t-il dit.

"Vivre des fins de saison comme celle-là, je souhaite aux joueurs et je me souhaite d'en vivre d'autres. On est joueur professionnel pour vivre ce genre d'événement. Ce n'est que du bonheur de jouer ce match-là", a assuré le Cévenol, qui pourrait devenir champion dès sa deuxième saison d'entraîneur.

"On travaille dur pour arriver à remporter des trophées. Cette année, on a été gâté puisque qu'on a remporté le Trophée des champions et la Coupe de la Ligue et on a la possibilité de remporter le titre de champion de France.

"Faire travailler les joueurs cette semaine a été un plaisir. Tout le monde est apte, tout le monde est en forme, tout le monde veut jouer", a-t-il poursuivi.

Bordeaux ne s'attend pas à avoir la partie facile à Caen, qui va jouer sa survie en Ligue 1 sur ce match. Les Bordelais ont aussi en mémoire la lourde défaite 5-0 infligée par les Normands la saison dernière à D'Ornano.

Lors de ses neuf derniers déplacements à Caen, Bordeaux n'a jamais gagné et s'est incliné à sept reprises.

"L'année dernière, on avait pris une grosse gifle qui nous avait servi pour la suite. Le contexte sera différent. Il faudra jouer dès la première seconde son propre jeu avec le respect que mérite cette équipe de Caen qui aura les dents longues", a prévenu Laurent Blanc, qui dispose de quasiment tout son effectif, à l'exception de Matthieu Chalmé suspendu.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.