Accéder au contenu principal
IRAN

Une bombe désamorcée sur un vol intérieur

Texte par : Dépêche
2 min

Les services de sécurité iraniens ont déjoué un attentat en neutralisant une bombe à bord d'un avion qui assurait un vol intérieur. Cet incident intervient deux jours après un attentat à la bombe dans une mosquée dans le sud-est du pays.

Publicité

Reuters - Les services de sécurité iraniens ont désamorcé une bombe artisanale à bord d'un appareil qui assurait un vol intérieur samedi soir avec 131 passagers, rapporte dimanche l'agence semi-officielle Fars.

 

"Quelques minutes après (...) le décollage de l'avion de Kish Air d'Ahvaz vers Téhéran, le personnel de sécurité a trouvé une bombe artisanale" à bord, écrit Fars.

 

Les opérations de déminage ont pu être menées après l'atterrissage d'urgence de l'appareil à Ahvaz, son aéroport d'origine, dans le sud-ouest du pays, précise Fars.

 

Ahvaz est la capitale de la province pétrolifère du Khuzestan, frontalière de l'Irak, où vit la plus importante minorité arabe d'Iran.

 

L'agence n'a donné aucun détail sur l'incident, dont la radio officielle s'est aussi fait l'écho.

 

L'organe de presse officiel IRNA a pour sa part écrit qu'une tentative d'attentat contre un avion avait été déjouée, sans mentionner l'existence d'une bombe.

 

"Le complot (...) a échoué grâce à l'attention des forces de sécurité et ceux qui en étaient les instigateurs ont été arrêtés", a dit l'agence IRNA.

 

Ce nouvel incident intervient à deux semaines de l'élection présidentielle du 12 juin et deux jours après un attentat à la bombe dans une mosquée de Zahedan, dans le sud-est de l'Iran, qui a fait 25 morts et plus de 120 blessés.

 

Trois hommes ont été condamnés et exécutés par pendaison publique après cette attaque revendiquée par un mouvement sunnite, Jundollah, que l'Iran dit lié à Al Qaïda et soutenu par les Etats-Unis.

 

L'attentat de jeudi est l'un des plus meurtriers qu'ait connu la République islamique, relativement calme par ailleurs, depuis la fin de la guerre contre l'Irak, en 1988.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.