Accéder au contenu principal
AIRBUS DISPARU

Des débris métalliques d'un avion repérés dans l'Atlantique

2 min

L'armée de l'air brésilienne annonce avoir découvert de "petits débris" d'un avion dans l'Atlantique, à 650 km au nord-est de l'île de Fernando de Noronha, sans pouvoir confirmer s'il s'agit de l'Airbus A330 d'Air France qui a disparu.

Publicité

Ce mardi matin à l’aube, l’armée de l'air brésilienne a repéré dans l'Atlantique des "petits débris" qui pourraient appartenir à l’Airbus A330 d'Air France qui a disparu dans la nuit de dimanche à lundi. Les objets, parmi lesquels un siège, un gilet de sauvetage et des débris métalliques, ont été localisés à 650 kilomètres au nord-est de l'île de Fernando de Norohna. Des traînées de carburant ont également été observées. L’avion français - qui reliait Rio de Janeiro à Paris avec à son bord 228 personnes dont 12 membres d’équipage - venait de survoler cette île lorsque son dernier appel a été enregistré à 01h33 GMT.

Pour l'instant, il n'ya aucune assurance formelle que ces pièces appartiennent bien à l'avion disparu. Elles doivent d’abord être récupérées. Elles seront ensuite identifiées, notamment grâce aux numéros de série, a assuré le colonel Jorge Amaral à la presse.



Interrogé sur d’éventuelles découvertes, le ministre de l'Ecologie français, Jean-Louis Borloo, a affirmé que la "priorité absolue" était de "retrouver les boîtes noires". "C'est une course contre la montre", a-t-il ajouté, précisant que la zone probable où s'est produite la catastrophe aérienne était désormais "presque complètement délimitée".

Les recherches, qui mobilisent la France, le Brésil, mais également les Etats-Unis, se poursuivent dans le secteur où l’avion a disparu, à 100 kilomètres de l'espace aérien du Sénégal, une zone de turbulences appelée Pot-au-noir où se rencontrent des masses d'air des deux hémisphères.

Selon les autorités brésiliennes et françaises, les chances de retrouver des survivants son désormais quasi-nulles.

 


 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.