Accéder au contenu principal

General Motors devrait céder Hummer à un groupe chinois

General Motors a annoncé que le chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery était pressenti pour reprendre sa marque de 4x4 Hummer. GM entame également des négociations pour céder sa filiale suédoise Saab.

Publicité

Reuters - General Motors a annoncé mardi avoir trouvé un accord provisoire avec le chinois Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery sur la cession de sa marque Hummer et dit discuter avec deux groupes de la vente de sa filiale suédoise Saab.

 

GM indique que la vente de Hummer devait être effective au troisième trimestre et que l'accord pourrait devrait plus de 3.000 emplois aux Etats-Unis, y compris chez les concessionnaires.

 

Le volet financier de l'accord n'a pas été dévoilé. Selon des banquiers, la vente de Hummer pourrait représenter cent millions de dollars en cash.

 

La direction actuelle de Hummer devrait être maintenue et le siège social du constructeur restera aux Etats-Unis.

 

GM a vendu environ 27.500 4x4 Hummer aux Etats-Unis l'an dernier, soit 50% de moins qu'en 2007. Les SUV Hummer, très gourmands en essence, sont commercialisés à 31.000 dollars (21.800 euros) en entrée de gamme et jusqu'à 72.000 dollars (plus de 50.000 euros) avec certaines options.  A l'origine des véhicules militaires, les Hummer étaient fabriqués par la société AM General, à qui GM a racheté la marque en 1999, pour produire des modèles à destination d'une clientèle civile, comme l'ancien acteur et actuel gouverneur de Californie Arnold Schwartzenegger, qui en a possédé jusqu'à huit mais a depuis vendu sa flotte.

 

Début avril, on avait indiqué à Reuters que trois candidats dont un américain, étaient en lice pour la reprise d'Hummer et qu'aucun des candidats n'était dans l'automobile.Ils avaient été présentés comme des fonds d'investissement ou de riches particuliers.

 

GM est par ailleurs bénéficiaire au Brésil jusqu'à présent cette année, après une année 2008 record, a déclaré mardi le directeur général de GM pour le Brésil et la région du Mercosur (Argentine, Uruguay, Paraguay), Jaime Ardila.

 

La filiale brésilienne sera transférée au "nouveau GM", a-t-il précisé, ajoutant que le plan d'investissement de 2,5 milliards de dollars dans la région couvrant la période 2007-2012 était maintenu, même si un milliard de dollars restent encore à dégager.

 
 
Deux candidats pour Saab
 

Le groupe de Detroit, qui a déposé son bilan lundi, avait déclaré dans la journée avoir reçu des marques d'intérêt de 16 parties pour sa marque américaine Saturn et discuter avec deux candidats pour la cession de sa marque suédoise Saab.

 

"A présent, nous discutons avec deux partie", a dit Jan-Ake Jonsson, directeur général de Saab, qui précise que les négociations finales pourraient démarrer cette semaine.

 

"Cela devrait aller très vite et tout devrait être bouclé d'ici deux semaines au maximum."

 

Selon des médias suédois, les deux acquéreurs potentiels seraient le suédois Koenigsegg, spécialisé dans les voitures de luxe et le financier américain Ira Rennert via Renco Group. Ils évoquent en outre Fiat.

 

Par ailleurs, le directeur financier de GM a dit s'attendre à avoir une situation en matière de trésorerie "très saine" quand le groupe sortira, plus ramassé, de la protection du régime des faillites dans les 60 à 90 prochains jours.

 

Ray Young n'a pas précisé quelle serait cette situation de trésorerie du groupe restructuré mais s'attend à ce que GM fonctionne avec un niveau "normal" de cash d'ici la fin de cette année. Young a ajouté, dans une conférence téléphonique avec des analystes et des journalistes, que 14 milliards de dollars était considéré comme une situation de trésorerie globale saine.

 

GM, qui a bénéficié de 19,4 milliards de dollars de prêts d'urgence du gouvernement américain depuis le début de l'année, a déposé son bilan lundi. Il prévoit de séparer le groupe entre un "nouveau GM" regroupant ses meilleurs actifs et un "vieux GM" qui fera l'objet d'une liquidation judiciaire.

 

La nouvelle structure GM, qui sera détenue à 60% par l'Etat américain, devrait rester un groupe non coté jusqu'au début 2010 au moins, a précisé Young.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.