Accéder au contenu principal

La justice donne plus de droits aux journalistes indépendants

À la suite d'une plainte déposée le week-end dernier, un tribunal a élargi les droits des journalistes indépendants au Zimbabwe. Jusqu'à présent, une loi les restreignait en cas de non-accréditation auprès d'une commission des médias.

PUBLICITÉ

AFP - Un tribunal zimbabwéen a invalidé vendredi les restrictions de travail imposées aux journalistes qui ne sont pas enregistrés auprès de la commission de médias d'Etat au Zimbabwe.

L'affaire avait été portée devant un tribunal à la suite d'une plainte déposée par quatre journalistes indépendants empêchés de couvrir une réunion de l'organisation économique régionale Comesa, ce week-end dans la station touristique de Victoria Falls.

"Les plaignants sont autorisés, sur simple inscription auprès du secrétariat du sommet de la Comesa, à couvrir l'évènement sans avoir à présenter une carte d'accréditation de la commission d'information et des médias", a ordonné le juge Bharat Patel.

En 2002, le gouvernement zimbabwéen avait adopté une loi sur l'accès à l'information obligeant les journalistes et les organismes de presse à s'enregistrer auprès de la commission des médias, institution gouvernementale.

Le tribunal a estimé que la commission avait cessé de représenter une autorité contraignante, le gouvernement ayant récemment décidé de la création d'une commission indépendante.

En avril, le ministre de la Justice Patrick Chinamasa avait indiqué au quotidien d'Etat The Herald que le gouvernement avait l'intention d'assouplir les lois sur la presse et les médias.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.