Accéder au contenu principal

Le Britannique Jenson Button remporte le Grand Prix de Turquie

Jenson Button (Brawn GP) remporte le Grand Prix de Turquie en s'imposant avec plus de six secondes d'avance sur Mark Webber et Sebastian Vettel (Red Bull). Avec cette victoire, le Britannique prend d'ores et déjà une sérieuse option sur le titre.

Publicité

AFP - Le Britannique Jenson Button (Brawn GP) a remporté le Grand Prix de Turquie, septième des dix-sept épreuves du Championnat 2009 de Formule 1, dimanche sur le circuit d'Istanbul.

Il devance les deux Red Bull de l'Australien Mark Webber, deuxième, et de l'Allemand Sebastian Vettel, troisième.

Button, en remportant sa sixième victoire en sept courses, prend d'ores et déjà une sérieuse option sur le titre, que pas un pilote ne semble en mesure de lui disputer.

Son coéquipier, Rubens Barrichello, très vindicatif cette semaine, avait affirmé être candidat au sacre. Dimanche, le Brésilien n'a pas été à la hauteur de ses ambitions, multipliant d'abord les fautes, pour finalement abandonner sur problème mécanique, alors qu'il était en toute fin de peloton.

Mais la déception du jour est le fait de Vettel, jamais en position de déborder Button. L'Allemand, désigné comme son principal rival, avait réalisé la pole samedi, laissant augurer la fin de l'hégémonie du pilote Brawn GP.

Dimanche, il n'a fait malheureusement illusion que quelques virages, au premier tour, le temps de commettre une petite faute et de se faire dépasser par le leader du Championnat.


La meilleure voiture

Button, pourtant plus chargé en essence, a alors pris régulièrement plus d'une demi-seconde d'avance sur lui au tour. La lutte pour la victoire était alors terminée. Vettel, qui avait choisi une stratégie en trois arrêts, termine troisième, derrière son coéquipier Mark Webber, auteur d'une course sage en deux stops.

La Brawn GP, comme l'ont rappelé Felipe Massa et Fernando Alonso cette semaine, est décidément la meilleure voiture, de loin, du plateau. Si l'écurie de Ross Brawn maintient un tel écart avec la concurrence, le titre sera pour Button.

Jarno Trulli, sur Toyota, est quatrième, ce qui marque le retour au premier plan annoncé de son écurie, devant Nico Rosberg (Williams), cinquième.

La première Ferrari, celle de Massa, est sixième, bien loin des attentes suscitées par les troisième et quatrième places obtenues par la Scuderia à Monaco. Kimi Räikkönen, neuvième, échoue à la porte des points.

Robert Kubica (BMW Sauber), septième, marque ses premiers points de la saison, alors que Timo Glock est huitième. Le champion en titre, Lewis Hamilton, finit treizième, devant son coéquipier Heikki Kovalainen. Les McLaren-Mercedes ont décidément un grand retard à rattraper.

Les pilotes Toro Rosso, qui avaient trusté le fond de grille tout le week-end, ont terminé quinzième (Sébastien Buemi) et dix-huitième et dernier (Sébastien Bourdais).

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.