Accéder au contenu principal

Le géant allemand Arcandor fait faillite

Faute d'avoir obtenu une aide du gouvernement, le géant allemand de la distribution Arcandor, chroniquement déficitaire, a été contraint de déposer le bilan. Sa filiale Thomas Cook, spécialisée dans le voyage, n'est cependant pas concernée.

Publicité

AFP - Le groupe de distribution et de tourisme allemand Arcandor, dont la situation financière est catastrophique, a annoncé mardi qu'il dépose le bilan faute d'avoir obtenu une aide publique, mais sa filiale Thomas Cook n'est pas concernée.

Cette procédure concerne les grands magasins Karstadt et ses activités de vente par correspondance Quelle et Primondo.

La filiale de tourisme, le voyagiste Thomas Cook coté à la Bourse de Londres, n'est en revanche pas touchée, de même que d'autres activités subsidiaires du groupe.

Cette mesure était devenue nécessaire pour "poursuivre l'assainissement en cours" du groupe, a précisé un porte-parole sur la chaîne de télévision n-tv.

Elle concerne environ 43.000 salariés en Allemagne. Leurs salaires pour juin, juillet et août sont toutefois assurés et sont pris en charge par l'Agence pour l'Emploi.

Le gouvernement allemand, qui vient de sauver le constructeur Opel de la faillite, avait refusé lundi l'octroi d'une garantie publique de 650 millions d'euros et d'un prêt de 437 millions à cette entreprise chroniquement déficitaire.

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé mardi que les propositions des propriétaires d'Arcandor, les riches familles allemandes Schickedanz et Oppenheim, n'avaient "absolument pas suffi" pour justifier une aide gouvernementale.

Elle a considéré que le dépôt de bilan donnait à Arcandor "de nouvelles chances pour s'allier avec d'autres entreprises comme Metro".

Arcandor est en discussions avec son concurrent Metro, qui est intéressé par ses grands magasins, tandis que le groupe de vente par correspondance Otto a fait part de son intérêt pour certaines activités de Primondo.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.