Accéder au contenu principal

L'Otan va progressivement réduire son contingent

Les ministres de la Défense des pays de l'Alliance atlantique ont décidé jeudi de réduire la force de maintien de la paix au Kosovo - la Kfor. Le contingent, qui compte actuellement 14 000 soldats, sera progressivement ramené à 2 200 hommes.

Publicité

AFP - Les ministres de la Défense de l'Otan ont donné jeudi leur feu vert à une réduction progressive de la force de l'alliance atlantique au Kosovo, la Kfor, qui compte actuellement près de 14.000 hommes, a annoncé un diplomate.

"L'Otan a approuvé le principe d'une réduction en trois étapes de ses troupes qui pourrait prendre d'un à deux ans", a précisé le diplomate.

Au terme de ce processus, "le nombre des soldats tombera à 2.200", a-t-il ajouté.

Si, 10 ans après son intervention contre la Serbie, l'Otan a décidé de faire de la Kfor une simple force de "dissuasion", les 28 pays de l'alliance devront encore donner leur aval au démarrage de chacune des trois étapes. Aval qui dépendra de l'évolution des conditions politico-militaires dans l'ancienne province serbe en majorité albanophone.

Ainsi, la première étape, qui ramènera les effectifs à 10.000, a souligné ce diplomate, ne commencera effectivement que lorsque le commandant en chef de l'Otan aura soumis son rapport aux ambassadeurs des pays membres et obtenu leur accord, a noté ce diplomate.

Il n'a pas précisé à quelle date le général John Craddock ferait ce rapport.

La deuxième étape prévoit une réduction à 5.700 hommes et la dernière à 2.200, a-t-il confirmé.

"La question clé est celle de la sécurité", a souligné un responsable militaire, confirmant qu'un retrait total n'était pas à l'ordre du jour.

Selon un document de l'Otan, la Kfor comptait au 3 juin 2009 quelque 13.829 soldats de 33 pays.

Les principaux contingents sont allemand (2.350), italien (1.935), américain (1.483) et français (1.368).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.