Accéder au contenu principal

Les Lakers de Los Angeles mènent 3-1 en finale face à Orlando

Battus dans le quatrième match de la finale du championnat américain de basket où ils sont opposés aux Los Angeles Lakers, les joueurs d'Orlando Magic sont condamnés à remporter les trois dernières confrontations pour remporter le titre.

Publicité

AFP - Le meneur Derek Fisher a mis les Lakers à un pas du titre de champion NBA en se montrant décisif lors de la victoire des Lakers à Orlando (99-91 après prolongation), jeudi au terme d'un match ébouriffant que le Magic semblait avoir en poche avant de s'écrouler.

Les Lakers mènent désormais 3 à 1 dans la série finale alors que le cinquième match a lieu dimanche à Orlando.

Fisher a réussi le tir à trois points qui a permis aux Lakers d'arracher la prolongation à 4 secondes de la fin (87-87) et il a rentré un deuxième tir longue distance à 31 secondes de la fin de la partie, pour donner aux Lakers un avantage (94-91) qu'ils n'ont ensuite plus lâché.

Fisher, avec 12 points mais ces deux shoots cruciaux, a au moins été aussi utile à son équipe que Kobe Bryant, auteur de 32 points (mais en marquant seulement 11 paniers sur 31) et maladroit dans les moments cruciaux.

Le pivot d'Orlando Dwight Howard a lui aussi été utile aux Lakers, avec une adresse catastrophique (5 sur 12 aux tirs et surtout 6 sur 14 aux lancers francs). A quelques secondes de la sonnerie finale, à 87-84, il a eu deux lancers francs pour mettre Orlando hors de portée des Lakers. Il a manqué les deux et Fisher a ensuite surgi... Ses 21 rebonds n'auront servi à rien.

Fisher, le meneur vétéran, rarement tranchant cette saison, a été assailli de joie par ses coéquipiers une fois la victoire en poche.

Il faut dire que les Lakers sont revenus de loin. De très loin.

Car Orlando n'a pas été capable de capitaliser sur un avantage de 12 points à la mi-temps, que les Lakers ont fait exploser en six minutes pour finir le troisième quart-temps avec une marge positive de 4 points.

Le Magic n'est pas non plus parvenu à tuer le match avec pourtant 5 longueurs d'avance à 1 min 30 sec de la fin du temsp réglementaire.

Et Orlando s'est ensuite liquéfié en prolongation, marquant seulement 4 points, contre 12 aux Lakers.

La prestation magistrale de Hedo Turkoglu n'a pas suffit à Orlando (25 pts, 8 sur 13 aux tirs, 100% de réussite -tirs et lancers francs- dans le premier quart temps, 83% à la mi-temps) et Los Angeles a été capable de s'imposer sans se reposer sur Bryant, qui n'a marqué que deux points en prolongation.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.