Accéder au contenu principal
AUTOMOBILE

En Europe, les ventes de voitures neuves chutent de 4,9 % en un an

Texte par : Dépêche
2 min

Pour le treizième mois consécutif en mai, les ventes de voitures neuves ont reculé en Europe, totalisant une baisse de 4,9 % en un an. La France et l'Allemagne s'en sortent toutefois mieux que l'Espagne, la Suède et le Royaume-Uni.

Publicité

AFP - Les ventes de voitures neuves en Europe ont reculé en mai pour le treizième mois consécutif, totalisant une baisse de 4,9% sur un an, selon des données publiées mardi par l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA).

Sur les cinq premiers mois de l'année, les ventes ont chuté de 13,9%.

Au total, 1.270.195 voitures neuves ont été immatriculées en mai dans les 28 pays pris en compte par les statistiques de l'ACEA: les Etats membres de l'UE à l'exception de Chypre et Malte, ajoutés aux trois pays de l'AELE (Islande, Norvège et Suisse).

Les ventes ont progressé en Allemagne (+39,7%) et en France (+11,8%), mais elles ont plongé en Espagne (-38,7%), en Suède (-30,6%), au Royaume Uni (-24,8%) et dans une moindre mesure en Italie (-8,6%).

L'Europe orientale affiche des résultats contrastés sur ses marchés beaucoup plus modestes: +46,4% en Slovaquie, +20,5% en République tchèque, mais -53,4% en Roumanie, -66% en Hongrie et -3,6% en Pologne.

Par constructeurs, les français ont connu de nouveau une chute des ventes en avril. PSA Peugeot Citroën affiche un recul de 4,1% sur un an avec 159.398 voitures vendues, et le groupe Renault (marques Renault, Dacia) baisse de 2,4% à 101.282 véhicules.

L'italien Fiat (marques Fiat, Lancia, Alfa Romeo) a toujours le vent en poupe avec des ventes en progression de 2,5% à 111.279 voitures.

Le numéro un européen, l'allemand Volkswagen (marques VW, Audi, Seat, Skoda) s'est repris avec 260.397 voitures vendues, en progression de 5,3%, alors qu'il avait enregistré de mauvais résultats en avril.

Les autres marques allemandes, davantage spécialisées dans les grosses berlines, accusent le coup de la crise: BMW chute de 13,9% avec 64.390 unités, les Mercedes et les Smart du groupe Daimler reculent de 8,3% avec 60.576 unités.

L'américain Ford (marques Ford, Volvo), en troisième place en Europe derrière Volkswagen et le groupe PSA, voit ses ventes reculer de 4,2% avec 118.450 unités.

Les ventes de l'autre grand groupe américain en faillite General Motors (Opel, Vauxhall, Chevrolet, Saab) reculent de 8,6% avec 112.501 unités vendues.

Les immatriculations du japonais Toyota ont baissé de 6,7% à 54.896 unités.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.