Accéder au contenu principal

Les manifestants font part de leur inquiétude sur FRANCE 24

Malgré le black-out médiatique dont ils font l’objet depuis les élections du 12 juin, les Iraniens tentent de témoigner de ce qui se passe dans leur pays. Les messages arrivent par centaines à FRANCE 24.

Publicité

Nous suivons l’après-élection en Iran grâce à l’information de nos correspondants, mais aussi aux témoignages et aux vidéos amateurs qui nous parviennent. Les internautes sont très nombreux à nous laisser des messages témoignant de ce qui se passe autour d’eux.

 

Beaucoup expriment leur inquiétude, notamment sur le black-out médiatique dont font l’objet les Iraniens depuis les élections du 12 juin. "Voici les choses dont nous ne disposons plus : SMS, accès aux sites Web de Moussavi, contacts sur les téléphones mobiles pendant les manifs, accès aux chaînes par satellite", nous écrit Reza. "Si le gouvernement s’en tire avec la répression actuelle, ajoute Babak, nous connaîtrons une ère d’oppression noire."

 

Depuis Shiraz, un internaute anonyme nous demande des nouvelles d’autres villes que Téhéran. Des nouvelles que les médias tant internationaux qu'iraniens ont du mal à obtenir étant donné la chape de plomb qui s'est abattue, aujourd'hui, sur les communications et la diffusion de l’information en Iran.

 

La grande majorité des e-mails que nous recevons sont envoyés par des supporters de Mir Hossein Moussavi, même si certains précisent que leurs revendications vont au-delà de son échec à l'élection. Zoha, une étudiante de Téhéran, assure : "Nous voulons la liberté, la démocratie, la fin de la répression, des arrestations arbitraires, des tortures et du harcèlement des jeunes."

  

À noter que nous recevons également des messages de soutien au président iranien Mahmoud Ahmadinejad. Aucun ne nous parvient d’Iran, mais plutôt d’autres pays musulmans où celui-ci semble considéré comme un héros de la cause anti-occidentale.

 

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.