Accéder au contenu principal

Washington s'inquiète d'un tir de missile nord-coréen vers Hawaï

Robert Gates, secrétaire à la Défense, a déclaré avoir des inquiétudes sur un éventuel tir de missile nord-coréen en direction de Hawaï. Des dispositions ont été prises pour protéger l'État américain situé dans l'océan Pacifique.

Publicité

AFP - Les Etats-Unis s'inquiètent d'un éventuel tir de missile nord-coréen vers Hawaii et ont pris des mesures pour protéger cet Etat américain situé au milieu de l'océan Pacifique, a indiqué jeudi le secrétaire à la Défense américain, Robert Gates.

"Nous avons vraiment des inquiétudes qu'ils lancent un missile (...) en direction de Hawaii", a déclaré le chef du Pentagone lors d'une conférence de presse.

M. Gates a indiqué qu'il avait approuvé le déploiement sur l'île d'un dispositif de défense antimissile et de radars pour "fournir un soutien" militaire en cas d'attaque nord-coréenne.

"Je voudrais juste dire que je pense que nous sommes en bonne position s'il devient nécessaire de protéger le territoire américain", a-t-il assuré.

M. Gates avait déjà indiqué début juin lors d'une visite à Manille que Pyongyang pourrait préparer un nouveau tir de missile balistique à longue portée, tout en précisant que les intentions nord-coréennes n'étaient "pas claires".

Selon un rapport du ministère japonais de la Défense, cité jeudi par le journal japonais Yomiuri Shimbun, Pyongyang pourrait tirer un missile de ce type (Taepodong-2) en direction de l'île japonaise d'Okinawa, de Guam ou de l'archipel américain de Hawaii. La Corée du Nord a déjà tiré trois missiles à longue portée, en 1998, 2006 et cette année.

Si le missile était tiré en direction de Hawaii, le premier étage pourrait s'abîmer en mer du Japon, le missile poursuivant sa route au-dessus du nord du Japon en direction de l'Amérique du Nord.

Des responsables américains et sud-coréens ont également fait état récemment de signes montrant que Pyongyang pourrait se préparer à tirer un nouveau missile de longue portée.

La presse sud-coréenne a affirmé mardi que la Corée du Nord avait terminé les travaux préparatoires d'un nouveau site de lancement situé sur sa côte nord-ouest.

Selon le ministre japonais de la Défense, Yasukazu Hamada, le prochain tir pourrait intervenir entre le 4 et le 8 juillet. Le tir de 2006 était intervenu le 4 juillet, jour de l'Indépendance et fête nationale des Etats-Unis.

La tension est montée d'un cran ces dernières semaines sur la péninsule coréenne après un deuxième test nucléaire mené fin mai par le régime nord-coréen de Kim Jong-Il, qui a entraîné un durcissement des sanctions internationales contre la Corée du Nord.

Pyongyang a réagi avec une extrême virulence, menaçant de ne jamais renoncer à ses ambitions nucléaires et d'utiliser son plutonium à des fins militaires.

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.