Accéder au contenu principal
RUGBY

Le joueur français Bastareaud agressé à Wellington

Texte par : Dépêche
2 min

Le centre du XV de France, Mathieu Bastareaud (à gauche), a été violemment agressé par quatre à cinq individus dans la nuit de dimanche, après la défaite française contre les All Blacks. Il sortait du taxi qui le ramenait à son hôtel.

Publicité

AFP - Le centre du XV de France Mathieu Bastareaud a été agressé par un groupe de quatre ou cinq personnes à Wellington, dimanche dans la nuit suivant la défaite française (10-14) contre la Nouvelle-Zélande, a indiqué dimanche l'encadrement français.

Bastareaud, qui était sorti avec ses partenaires après la rencontre, a été roué de coups par un groupe de quatre ou cinq personnes, dimanche vers trois heures du matin en sortant du taxi qui le ramenait à l'hôtel du XV de France, situé dans le centre de Wellington, a-t-on précisé de même source.

"Il a d'abord été agressé verbalement et il a répondu. Ils lui sont ensuite tombés dessus à quatre ou cinq", a déclaré le manageur du XV de France, Jo Maso.

Bastareaud, dont le visage est passablement tuméfié, "souffre d'un traumatisme facial assez important. Il passera un nouvelle radio demain matin (lundi) pour vérifier qu'il ne souffre pas d'une lésion osseuse plus importante", a précisé le médecin du XV de France, Jean-Philippe Hager.

Le joueur est forfait pour le test-match contre l'Australie et repartira pour la France lundi matin. "On lui a demandé s'il voulait porter plainte mais il ne le veut pas. On respecte sa décision. On a envoyé un courrier à la Fédération néo-zélandaise pour leur signaler l'incident", a indiqué Jo Maso.

"Il faut le dénoncer mais ceci dit, il ne faut pas non plus devenir complètement pessimiste et trop alarmiste, a réagi l'entraîneur français, Marc Lièvremont. Ca peut arriver partout, à Perpignan, à Paris ou à Biarritz de tomber sur quatre connards qui ont trop picolé et qui cassent la gueule à un mec qui est seul."

"Il est hors de question de jeter la pierre à la Nouvelle-Zélande et à ses supporteurs, a poursuivi Lièvremont. C'est vrai qu'il y a eu des débordements los du premier match qui ont assez surpris pour des supporteurs de rugby (notamment des jets de bouteille, NDLR). Mais je veux considérer cela comme un épiphénomène."

Le XV de France s'est incliné (10-14) contre la Nouvelle-Zélande samedi à Wellington, une semaine après sa victoire contre les All Blacks à Dunedin. Les Français affronteront l'Australie samedi à Sydney.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.