Accéder au contenu principal

Le salon Vinexpo s'ouvre dans un climat de crise

La 15e édition du plus grand salon mondial des vins se déroule à Bordeaux jusqu'au 25 juin. C'est dans un climat économique en berne que se réunissent 40 000 professionnels venus de 48 pays différents.

Publicité

AFP - Le salon Vinexpo, le plus grand salon mondial des vins et spiritueux, s'est ouvert dimanche à Bordeaux avec plus de 40.000 professionnels de 48 pays attendus, dans un climat de crise économique dont l'impact sur le marché du vin reste encore difficile à chiffrer.

La 15e édition de Vinexpo, qui se tient jusqu'à jeudi, a été inaugurée par le ministre de l'Agriculture Michel Barnier, en présence du maire de Bordeaux Alain Juppé (UMP), du ministre de l'Education Xavier Darcos, et du président du conseil régional (PS) Alain Rousset.

Face à la crise économique, "on doit se battre sur tous les fronts. Il y a un optimisme qui revient (...). L'agroalimentaire en général et les vins en particulier sont un des moyens de reconquérir la croissance dont nous avons besoin", a jugé Michel Barnier devant la presse.

Le ministre a rappelé que les exportations de vin français représentent six milliards d'euros par an, "soit près de 129 Airbus".

Le président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), Claude de Jouvencel, avait indiqué début juin que les exportations françaises dans ce secteur devraient chuter d'environ 20% en 2009 après une année 2008 stable.

Le président de Vinexpo, Xavier de Eizaguirre, a pour sa part reconnu que "le secteur du vin subit comme tous les autres la gravité de la crise économique, avec un impact difficile à estimer". Mais "sur fond de crise et de morosité ambiante, le secteur fait preuve d’une grande vitalité sur les marchés traditionnels comme sur les marchés émergents", a-t-il jugé.

"Nous abordons l’édition 2009 avec une grande sérénité", a-t-il ajouté.

Les organisateurs se sont notamment félicités des 2.400 exposants inscrits, battant les précédents chiffres. Le salon accueille même cette année cinq nouveaux pays: la Suède, la Biélorussie, l'Egypte, l'Ile Maurice et le Brésil.

Une fois encore les exposants venus d'Italie, France et Espagne, qui représentent 52,5% de la production mondiale et plus de 5,6 milliards de bouteilles de vins tranquilles (non effervescents, ndlr) sont très largement présents.

Robert Beynat, directeur général du salon, s'est quant à lui dit optimiste pour le moyen terme. Une étude pour Vinexpo, menée par le cabinet britannique IWSR, prévoit en effet une augmentation de plus de 6% du marché mondial de la consommation de vin sur cinq ans, pour atteindre 2,8 milliards de caisses en 2012.

Le chiffre d'affaires mondial du vin devrait passer de 330 milliards de dollars en 2008 à 390 milliards de dollars en 2012.

Deux des principaux moteurs de cette croissance, la Chine et la Russie, devraient continuer leur très forte progression (respectivement +25% et +36% à l’horizon 2012). Les Etats-Unis, avec une prévision de plus de 3,8 milliards de bouteilles en 2012, sont également en passe de devenir le premier pays consommateur à l'échelle mondiale, selon l'étude.

Vinexpo, qui se veut à la fois un laboratoire d'idées et un observatoire des nouvelles tendances du marché, a programmé conférences et débats autour du vin, outre les nombreuses dégustations organisées sur les stands.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.