Accéder au contenu principal

L'Ukrainien Klitschko conserve son titre de champion du monde

Le champion du monde ukrainien des poids lourds, Vladimir Klitschko, conserve son titre en battant par KO l'Ouzbèke Ruslan Chagaev. Quant au Mexicain Edgar Sosa, il conserve son titre des poids mi-mouche.

Publicité

AFP - Le champion du monde ukrainien des poids lourds Vladimir Klitschko est décidément trop fort pour son challenger ouzbek Ruslan Chagaev, contraint à l'abandon après la 9e reprise, samedi à Gelsenkirchen, en Allemagne.

"Vous avez vu le vrai champion du monde ce soir. Merci pour votre soutien", a lancé Klitschko aux quelques 60.000 personnes du Veltins Arena, parmi lesquelles son frère Vitali champion WBC, après avoir conservé ses titres IBF et WBO.

Chagaev, "champion WBA au repos" invaincu en 26 combats, n'a jamais été en mesure d'inquiéter Klitschko qui a montré sa puissance dès la deuxième reprise au cours de laquelle il a envoyé son adversaire au tapis.

"Pour moi, Chagaev est le meilleur boxeur des lourds derrière mon frère et moi-même. Mais ce soir, j'étais encore meilleur que lui. C'est la première fois qu'il perd un combat. Et chaque coup était important", a ajouté Vladimir Klitschko qui compte unifier le titre mondial des lourds face au géant russe Nikolai Valuev.

Titre WBA

"Je veux maintenant un combat pour le titre WBA et je puis vous le promettre, je reviendrai ici", a encore clamé Klitschko, 33 ans, après sa 53e victoire, dont 47 avant la limite. Il n'a connu que trois défaites.

"Aujourd'hui, ce n'était pas mon jour, mais celui de Vladimir, a reconnu Chagaev, 30 ans et seul boxeur à avoir battu Valuev en avril 2007. Tout au long du combat, je cherchais la clé me permettant de le battre mais je ne l'ai pas trouvée."

Samedi soir, Klitschko a d'entrée dicté sa loi en utilisant son jab gauche, préservant sa droite surpuissante pour les rounds à venir. Et dès le deuxième, il envoya Chagaev au tapis. Dans les 4e et 5e reprises, il poursuivait son travail de sape à la tête du challenger, bien lent pour atteindre le champion IBF-WBO. Chagaev, touché à l'arcane sourcilière gauche, saignait au 7e round et en dépit d'un sursaut d'orgueil dans le suivant, il n'avait plus d'autre choix que de renoncer à l'appel de la dixième reprise, l'arbitre ayant suivi le conseil du médecin officiel d'arrêter le combat.

Le public du Veltins Arena, stade de l'équipe de football du Schalke O4, pouvait alors crier sa joie après avoir soutenu bruyamment Klitschko lors de la décisive 9e reprise.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.