Accéder au contenu principal

De nouvelles tractations inter-mauritaniennes à Dakar

Opposants et partisans du coup d'État du 6 août 2008 devaient se réunir, samedi soir à Dakar, pour une nouvelle série de discussions. Le tout dans le but de "sauver" l'accord de sortie de crise qui a été signé le 4 juin.

Publicité

AFP - Plusieurs délégations mauritaniennes étaient attendues samedi soir à Dakar, en vue d'une reprise des tractations entre les opposants au coup d'Etat du 6 août 2008 et ses partisans , a-t-on appris de source diplomatique à Dakar.

"Une délégation vient au nom du général (Mohamed Ould Abdel) Aziz. Son nouveau négociateur est Mohamed Yahya Ould Horma" a-t-on précisé de même source en se référant au chef de la junte.

L'opposition mauritanienne a exprimé samedi dans un communiqué "toute sa disponibilité à répondre à l'invitation de la médiation sénégalaise et internationale pour se rendre à Dakar", dans le but de "sauver" l'accord de sortie de crise signé le 4 juin.

Son texte était signé à la fois par le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD, coalition anti-putsch) et le Rassemblement des forces démocratiques (RFD).

Cette nouvelle réunion de toutes les parties mauritaniennes doit être de nouveau placée sous l'égide du Sénégal et du groupe international de contact.

Des diplomates en poste à Nouakchott étaient attendus pour cela à Dakar.

A moins d'un mois de l'élection présidentielle (prévue le 18 juillet), le blocage porte actuellement sur la place accordée aux militaires putschistes qui siègent encore au sein du Haut conseil d'Etat (junte).

L'accord, qui avait été âprement négocié à Dakar, prévoit la formation d'un gouvernement de transition puis la démission du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi renversé en août par les militaires. Mais ce dernier exige, avant de signer sa démission, que la junte soit dissoute.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.