Accéder au contenu principal
CYCLISME

Alejandro Valverde ne participera pas au Tour de France

Texte par : Dépêche
3 min

Interdit de toute compétition en Italie pour son implication présumée dans l'affaire Puerto, le cycliste espagnol Alejandro Valverde ne prendra pas le départ du Tour de France qui y fera une incursion cette année, au cours de la 16e étape.

Publicité

AFP - L'Espagnol Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne), suspendu par le comité olympique italien, ne prendra pas le départ du prochain Tour de France à Monaco, a-t-on appris mardi soir auprès de sa formation.

Valverde est interdit de courir en Italie, pays par lequel le Tour de France fait un détour lors de sa 16e étape menant à Bourg-Saint-Maurice.

Le coureur espagnol, vainqueur du récent Critérium du Dauphiné Libéré, a fait appel la semaine passée de cette suspension devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

En raison des délais qui empêchent le TAS de trancher avant le départ du Tour, le 4 juillet à Monaco, "nous nous voyons dans l'obligation d'annoncer qu'Alejandro Valverde ne prendra pas le départ du Tour 2009", a annoncé mardi soir Abarca Sport, la structure sportive de la formation cycliste.

"La situation injuste que subit Valverde provoque ainsi un dommage difficilement réparable pour notre sponsor principal, la Caisse d'Epargne, dont l'engagement dans le sport cycliste ne mérite pas de se voir privé, dans la course la plus importante de l'année, d'un coureur comme Valverde, pour Alejandro qui, cette année, sacrifiant d'autres objectifs sportifs, avait centré sa préparation sur le Tour, pour les supporteurs qui se voient privés de la présence dans le Tour de l'actuel leader du classement mondial des coureurs", a estimé l'équipe espagnole.


La décision de l'UCI à venir

La direction de l'équipe a souhaité marquer son "absolue confiance au fait que Valverde surmontera cette difficile situation".

Valverde a été suspendu pendant deux ans en Italie par le tribunal antidopage du Comité olympique italien (Coni) qui l'accuse d'être impliqué dans l'affaire Puerto.

L'Union cycliste internationale (UCI), seule instance apte à étendre cette sanction aux autres pays, étudie actuellement le dossier.

Agé de 29 ans, Valverde occupe le premier rang du classement mondial après ses succès au Tour de Catalogne et au Dauphiné.

Dans le Tour de France, qu'il a terminé à deux reprises dans les dix premiers, le Murcian a déjà porté le maillot jaune de leader. L'an passé, il s'était imposé d'emblée à Plumelec, au sommet de la côte de Cadoudal, où il avait montré une nouvelle fois ses qualités de puncheur.

Spécialiste des classiques ardennaises (deux fois vainqueur de Liège-Bastogne-Liège), le champion d'Espagne en titre avait annoncé en début d'année qu'il privilégierait la seconde partie de la saison.

Pour lui, l'avenir prend maintenant les contours de la Vuelta (29 août au 20 septembre) et du Championnat du monde (27 septembre) prévu à Mendrisio en Suisse. A condition que l'UCI n'étende pas au monde entier la décision du Coni.

Au départ du prochain Tour, dans lequel Valverde serait parti favori au moins pour un succès d'étape -l'arrivée à Barcelone était idéale pour lui-, sa formation devra miser sur d'autres têtes d'affiche, en premier lieu l'Espagnol Luis Leon Sanchez, le vainqueur du dernier Paris-Nice.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.