Accéder au contenu principal

Obama tente de se redonner de l'élan en conférence de presse

Alors que l'effet "lune de miel" entre Barack Obama et la presse américaine est en train de s'estomper, le président américain tient une conférence de presse depuis 18h30 (GMT+2) pour tenter de se redonner un nouvel élan.

Publicité

AFP - Le président américain Barack Obama donnera une conférence de presse mardi, alors que la situation reste très tendue en Iran, que la Corée du Nord tient des propos menaçants à l'encontre des Etats-Unis et que ses ambitieux projets de réforme font face à des échéances clé.


Après cinq mois d'un mandat qui a débuté au coeur d'une crise financière sans précédent depuis des décennies, M. Obama se retrouvera face à la presse dans la Roseraie de la Maison Blanche à 12H30 (16H30 GMT), ont annoncé lundi des responsables de l'administration.


Il s'agira de sa quatrième conférence de presse formelle depuis sa prise de fonctions en janvier et de sa première depuis la fin avril, lorsqu'il s'était présenté devant les caméras pour marquer ses 100 premiers jours à la présidence des Etats-Unis.


Ce sera l'occasion pour M. Obama de tenter de créer un nouvel élan sur ce dont il a fait l'une de ses priorités, la vaste réforme du système de santé américain, alors que les experts et la presse estiment que l'effet "lune de miel" dont il bénéficiait jusqu'à présent est en train de s'estomper.


La situation internationale devrait peser sur la conférence de presse, où le président devrait également être assailli de questions sur la sécurité nationale.


M. Obama a adopté une approche prudente sur la crise iranienne. Son ton s'est renforcé à mesure que la violence se poursuivait dans le pays, mais il devrait être pressé de réagir aux derniers événements depuis la réélection contestée du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad.


Il devrait aussi être interrogé sur les menaces proférées par la Corée du Nord à l'encontre des Etats-Unis.


Dans une interview diffusée lundi sur la chaîne de télévision CBS, M. Obama a affirmé que les Etats-Unis étaient pleinement préparés "à toutes les éventualités" découlant d'un tir de missile nord-coréen contre leur territoire.


Sur sa vaste réforme de la couverture santé, qui fait face à des réticences croissantes dans le camp républicain mais aussi chez certains démocrates, M. Obama a puisé lundi dans l'imagerie de la campagne présidentielle de 2008 pour tenter de contrer le pessimisme sur sa promesse d'offrir une couverture aux quelque 46 millions d'Américains qui en sont privés.


"A ceux qui, ici à Washington, se sont habitués à des pronostics indiquant que le ciel va nous tomber sur la tête et à la certitude que nous ne pouvons pays y arriver, je dois répéter et remettre à l'honneur une vieille formule que nous avions pendant la campagne: Oui, nous pouvons (Yes, we can)", a dit M. Obama.

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.