Accéder au contenu principal

Un cas de résistance à l'antiviral Tamiflu détecté à Hong Kong

Les autorités sanitaires hong-kongaises ont signalé un cas de résistance au virus H1N1 à l'antiviral Tamiflu développé par le laboratoire Roche. La grippe résiste déjà à deux médicaments plus anciens, le rimantadine et l'amantadine.

Publicité

REUTERS - Les autorités sanitaires de Hong Kong ont signalé vendredi un cas de résistance de grippe A (H1N1) au Tamiflu, le troisième dans le monde après deux cas recensés au Danemark et au Japon.

 

Ce cas concerne une adolescente de 16 ans revenant d'un séjour à San Francisco. Le Tamiflu, antiviral fabriqué par le laboratoire suisse Roche et l'américain Gilead Sciences est l'un des principaux traitements préconisés par l'OMS pour combattre la grippe A (H1N1) qui a infecté près de 73.000 personnes à travers le monde et provoqué plus de 300 décès.

 

L'autre traitement est le Relenza, fabriqué par le britannique GlaxoSmithKline sous une licence de l'australien Biota.

 

"On peut toujours s'attendre à rencontrer un certain nombre de cas résistants", a commenté Claudia Schmitt, porte-parole du groupe Roche. "Ce ne veut pas forcément dire que la souche est résistante au Tamiflu."

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.