Accéder au contenu principal

Au moins neuf policiers tchétchènes tués par un groupe islamiste

Des policiers tchétchènes qui participaient à une opération militaire en Ingouchie, l'une des républiques les plus violentes du Caucase russe, ont été visés par des tirs d'arme à feu et de grenade. Au moins neuf d'entre eux sont morts.

Publicité

REUTERS - Neuf policiers tchétchènes ont été tués et neuf autres ont été blessés samedi à Nazran dans la république d'Ingouchie lors d'une embuscade tendue par des hommes armés, rapporte l'agence Interfax.


Les assaillants, munis d'armes automatiques, ont ouvert le feu sur le convoi de policiers alors qu'il circulait sur une route bordée de forêts, précise Interfax citant le ministère ingouche de l'Intérieur.


Le président ingouche, Iounous-Bek Evkourov, est hospitalisé dans un état critique après un attentat à la bombe contre sa voiture blindée le 22 juin dans la ville de Nazran.


Après la tentative d'assassinat contre Ekourov, le président russe Dmitri Medvedev a ordonné aux autorités de Tchétchénie, république voisine, de mener des opérations contre les insurgés dans la région frontalière.


Le président tchétchène Ramzan Kadyrov a promis l'envoi de troupes pour mâter la rebellion.


"Nous ne ferons pas de prisonniers, nous les détruirons. Tant qu'ils seront en vie, le sang continuera de couler", a dit Kadyrov.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.