Accéder au contenu principal

Le Honduras suspendu de l'Organisation des États américains

Alors que le président déchu Manuel Zelaya entend rentrer dans son pays ce dimanche, l'Organisation des États américains a exclu de ses rangs le Honduras. Une première depuis 1962...

Publicité

AFP - L'Organisation des Etats Américains (OEA) a exclu samedi à Washington le Honduras de ses rangs exprimant ainsi son soutien au président hondurien déchu Manuel Zelaya qui a annoncé sa ferme intention de rentrer dans son pays dimanche, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'exclusion du Honduras a été approuvée par 33 des 34 membres de l'OEA lors de l'Assemblée générale extraordinaire de l'organisation à son siège de Washington par le vote d'une résolution.

Le geste de l'OEA découle directement de l'application de l'article 21 de la Charte de l'organisation qui stipule que la suspension d'un pays-membre peut intervenir dès lors qu'il y a eu "interruption inconstitutionnelle de l'ordre démocratique d'un Etat membre et que les démarches diplomatiques se sont révélées infructueuses."

C'est la première fois depuis 1962 et l'exclusion de l'île de Cuba de Fidel Castro pour adhésion au bloc sino-soviétique que l'OEA suspend un de ses membres.

Leur exclusion de l'OEA isole encore un peu plus les nouvelles autorités du Honduras et équivaut à un soutien clair à M. Zelaya, présent à l'Assemblée générale. Ce dernier a annoncé son intention de rentrer dans son pays dimanche.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.