Accéder au contenu principal

Les violences au Xinjiang obligent Hu Jintao à quitter le G8

En visite en Italie pour participer au sommet du G8, le président Hu Jintao a dû précipiter son retour en Chine, où les violences inter-ethniques continuent d'embraser le Xinjiang, malgré un important déploiement des forces de sécurité.

Publicité

AFPLe président chinois Hu Jintao, en visite officielle en Italie pour participer au sommet du G8, a décidé d'interrompre son voyage et de rentrer en Chine en raison de la situation au Xinjiang où des émeutes ont fait plus de 150 morts, a annoncé l'agence Ansa.

"Etant donné l'aggravation des désordres dans le Xinjiang, le président Hu Jintao a décidé d'anticiper son retour en Chine et de ne pas participer au sommet du G8" qui s'ouvre mercredi à L'Aquila, dans le centre de l'Italie, a indiqué dans la nuit de mardi à mercredi l'agence citant Tang Heng, le premier conseiller politique de l'ambassade chinoise à Rome.

Hu Jintao, qui se trouve en visite en Toscane, à Pise, "est en train de quitter cette ville pour se rendre à Pékin", selon la même source.

Le président chinois, arrivé dimanche en Italie, a rencontré le lendemain son homologue Giorgio Napolitano et le chef du gouvernement Silvio Berlusconi.

Le chef de l'Etat italien avait évoqué lors de sa rencontre avec Hu Jintao la question des droits de l'homme en Chine, tandis que Silvio Berlusconi avait examiné avec son interlocuteur les relations économiques bilatérales.

Plusieurs accords commerciaux d'une valeur de plus d'un milliard d'euros ont été signés en marge de la rencontre entre MM Berlusconi et Hu.

Hu Jintao avait quitté lundi soir Rome pour se rendre à Venise, où il a passé une partie de la matinée mardi, avant une visite en Toscane, à Florence et Pise d'où il est parti.

La Toscane abrite une importante communauté chinoise qui s'occupe de la fabrication du textile.

Selon des sources chinoises à L'Aquila, citée par Ansa, la délégation de Pékin participera quand même aux travaux du G8, même en l'absence du président.

Le G8 réunit l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie, le Japon et la Russie. Les travaux du sommet débuteront mercredi vers 11H00 GMT avec un déjeuner de travail.

La Chine doit participer au second jour des travaux, jeudi lorsque le G8 s'élargira aux cinq pays émergents (Mexique, Chine, Afrique du Sud, Brésil, Inde) accompagné de l'Egypte.

De nouveaux troubles ethniques ont éclaté mardi à Urumqi, capitale du Xinjiang, où des milliers de Hans, armés de bâtons, de pelles et de machettes ont envahi les rues pour se venger après les émeutes des Ouïghours, musulmans turcophones de cette région, qui ont fait 156 morts et plus d'un millier de blessés dimanche.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.