Accéder au contenu principal

Les grimpeurs à l'assaut du col du Tourmalet

L'obstacle principal de la 9e étape du Tour de France, de Saint-Gaudens à Tarbes, est le Tourmalet. Ce col qui culmine à 1 490 mètres a été franchi 75 fois, un record absolu, par les coureurs du Tour depuis la création de la compétition.

Publicité

AFP - Le Tourmalet, l'ogre des Pyrénées, domine la 9e étape du Tour de France longue de 160,5 kilomètres, dimanche, de Saint-Gaudens à Tarbes.

Avant d'affronter le géant, les coureurs doivent franchir Aspin (1re catégorie), déjà franchi à 68 reprises par le Tour et abordé

par son versant est.

A partir d'Arreau, la route monte sur 12,3 kilomètres (à 6,4 %) pour rejoindre le sommet (1490 m - Km 60) et descendre vers Sainte-Marie-de-Campan, où Eugène Christophe répara sa fourche cassée en 1913 après être descendu à pied du Tourmalet sur une quinzaine de kilomètres.

L'ascension du col le plus souvent franchi dans le Tour (75 fois) s'étire, par ce côté, sur 17,1 kilomètres (à 7,4 %). Elle conduit à l'altitude de 2115 mètres, sous le Pic du Midi, mais à 70,5 kilomètres de l'arrivée.

A Luz-Saint-Sauveur, au bas de la descente, il reste encore 52,5 kilomètres, en passant par Lourdes, la ville mariale, pour rejoindre Tarbes où l'arrivée, sur le plat, est installée au bout d'une ligne droite de 200 mètres.

La préfecture des Hautes-Pyrénées (48.000 habitants), habituée à recevoir la Grande Boucle pour des départs d'étape (dernière visite en 2006), n'avait plus eu d'arrivée depuis 1951.

Départ de Saint-Gaudens à 12h35, arrivée à Tarbes vers 16h42 (prévision à 39 km/h de moyenne).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.