TENNIS

Le grand retour d'Andy Roddick dans le top 5

Les instances internationales de tennis ont publié les nouveaux classements ATP et WTA. S'il n'y a pas de changements à noter du côté des dames, chez les hommes Andy Roddick fait son retour dans le top 5 après deux ans d'absence.

Publicité

Si aucun changement n'est à noter dans le top 10 féminin, du côté des hommes, le top 5 retrouve un Andy Roddick des grands jours aux dépens de l'Argentin Juan-Martin Del Potro.

Depuis 2003, où le Texan était numéro un mondial, les résultats d'Andy Roddick ont évolué en dent de scie. Il tombe à la douzième place en 2006 avant de réagir et de s'installer durablement dans les dix premiers bien qu'il ait quitté le dernier carré depuis le 19 novembre 2007.

Un évènement va tout changer : le départ de son entraîneur, Jimmy Connors, et l'arrivée de son nouveau mentor Larry Stefanki, ex-coach de John McEnroe, Marcelo Rios, Yevgeny Kafelnikov et Tim Henman. L'homme bouleverse la préparation de l'Américain qui retrouve son agilité sur les courts de tennis. Associé à l'expérience de Stefanki, Roddick explose.

"Commence par perdre 7 kilos..."


"Lorsque je l'ai embauché, j'ai seulement dit que je n'étais pas là pour diriger, que c'était son boulot et que j'étais là pour suivre ses ordre", déclarait Roddick avant le tournoi de Wimbledon. "Ok, répondit Stefanki. Alors commence par  perdre 7 kilos." Surpris, le Texan rétorqua que c'était son poids d'il y a six ans. "Oui, aquiesça le nouvel entraîneur. Et à cette époque tu étais numéro 1."

Le nouveau régime prend. "Cela vous donne juste un peu plus de confiance. Je peux jouer de différentes manières maintenant, me battre juste un peu mieux ou jouer plus agressif. Tout me semble un peu plus rapide." Un an plus tard, les résultats sont au rendez-vous : un titre à Memphis, une demi-finale à l'Open d'Australie et une finale mythique perdue d'un cheveux à Wimbledon.

Alors que le mariage de Roger Federer avec l'ancienne joueuse de tennis Miroslava "Mirka" Vavrinec avait fait la une de la presse people et avait empêché le Suisse de briller à Monte-Carlo, celui d'Andy avec le top modèle Brooklyn Decker est passé inaperçu tant dans la presse que sur les courts. Personne, aujourd'hui, ne peut nier qu'"A-Rod" est un homme changé.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine