Accéder au contenu principal
FRANCE

Explosion dans une unité pétrochimique de Total, deux morts

Texte par : Dépêche
2 min

Au moins deux personnes sont mortes et six autres ont été blessées dans une explosion survenue sur un site pétrochimique de la compagnie pétrolière Total, dans le département de la Moselle, dans le nord-est de la France.

Publicité

AFP - Une explosion mercredi sur la plate-forme pétrochimique Total Petrochemicals France (TPF) à Carling (Moselle) a fait 2 morts et 6 blessés, selon un bilan provisoire de Total, la préfecture de Lorraine à Metz indiquant que des personnes seraient ensevelies sous les décombres.

"A cette heure, huit victimes sont à déplorer, dont deux sont malheureusement décédées. Les six blessés ont été évacués vers un centre hospitalier", a précisé Total dans un communiqué.

"L'accident s'est produit au cours d'opérations de redémarrage du vapocraqueur à la suite d'un arrêt lié aux récentes intempéries. Au cours de ces opérations, une unité de production de vapeur a explosé pour une raison encore inconnue", a encore indiqué Total.

Le vapocraqueur est une unité servant à produire des bases pétrochimiques (éthylène et propylène).

"Plusieurs personnes seraient encore ensevelies sous les décombres" à la suite de l'explosion dans le vapocraqueur numéro 1 de l'installation, a de son côté indiqué la préfecture.

Selon Total, après l'accident qui s'est produit à 15H15, le site a été sécurisé et aucun risque de pollution n'est à craindre.

Une cellule d'information et de soutien aux familles des victimes ainsi qu'à leurs collègues de travail est en cours de mise en place, selon Total.

Une vingtaine de véhicules de sapeurs-pompiers de Freyming-Merlebach et de Saint-Avold étaient sur place et une cinquantaine d'hommes ont été déployés sur le site, ont indiqué les services de secours.

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, devait se rendre en début de soirée mercredi sur le site.

Le vapocraqueur n°1, où travaillent une centaine d'ouvriers, peut traiter quelque 320.000 tonnes d'éthylène par an. Il est opéré par TPF, filiale chimique du groupe pétrolier français, et fournit notamment la filière PVC du groupe chimique Arkema, située sur la plate-forme de Carling, et l'usine Ineos (ex-Solvay) de Sarralbe (Moselle).

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.