Accéder au contenu principal
TENNIS

Suspendu deux mois et demi, Gasquet peut... rejouer

Texte par : Dépêche
2 min

La Fédération internationale de tennis a suspendu pour deux mois et demi, ce mercredi, le Français Richard Gasquet, contrôlé positif à la cocaïne. La peine étant rétroactive, il peut donc reprendre la compétition à partir... d'aujourd'hui.

Publicité

REUTERS - Le joueur de tennis français Richard Gasquet a été autorisé mercredi à reprendre la compétition après une suspension de deux mois et demi pour dopage.

Gasquet, 23 ans, avait été contrôlé positif à la cocaïne lors du tournoi de Miami en mars et a toujours nié avoir volontairement absorbé cette substance.

"L'ITF (Fédération internationale de tennis) a jugé sans ambiguïté que Richard Gasquet n'avait pas absorbé de cocaïne délibérément. La décision de suspension prend fin ce jour", dit un communiqué d'Arnaud Lagardère, patron du groupe éponyme et fondateur du Team Lagardère qui s'occupe du joueur.

"(...) Richard Gasquet, qui peut rejouer dès maintenant, reprendra la compétition dans les semaines à venir. La balle est maintenant dans son camp."

L'ancien n°1 français avait été suspendu en mai à titre conservatoire par l'ITF dans l'attente d'une décision. Le joueur et ses représentants ont été entendus par l'instance chargée de statuer durant le tournoi de Wimbledon, en début de mois.



"JUSQU'AU BOUT DE MA PLAINTE"

"C'est pour moi la fin heureuse d'une épreuve douloureuse. Je me réjouis de pouvoir reprendre la compétition. Maintenant, retour au tennis !", a déclaré le joueur sur Europe 1.

"Pendant deux mois et demi, j'ai vécu une souffrance inouie. Etre suspecté d'avoir pris de la cocaïne, c'est terrible", a-t-il ajouté au journal de 20h de France 2.

"Ce soir, je suis heureux de retourner sur les courts, c'est une joie énorme de pouvoir jouer au tennis. Justice a été faite."

Le jeune homme a également précisé qu'il poursuivait l'action en justice qu'il a entreprise pour savoir ce qui était réellement arrivé. Il avait notamment évoqué pour sa défense la possibilité d'un baiser "contaminé" avec une jeune femme rencontré lors de cette soirée.

"J'irai jusqu'au bout de ma plainte car je veux savoir ce qui s'est passé", a encore dit Richard Gasquet.

Le Français, 32e mondial, avait été suspendu après un contrôle effectué au lendemain d'une soirée en boîte de nuit, juste avant qu'il ne déclare forfait pour le tournoi.

L'ITF a admis une "contamination involontaire" et jugé qu'une suspension de 12 mois était disproportionnée. Elle a limité la sanction à deux mois et demi, cette suspension prenant donc fin mercredi.

Le Français risquait deux ans de suspension.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.