Accéder au contenu principal

Le gaz russe au cœur des discussions entre Merkel et Medvedev

Soucieux de développer des partenariats stratégiques entre leur deux pays, la chancelière allemande et le président russe se retrouvent à Munich pour évoquer, entre autres questions, les livraisons du gaz russe vers l'Europe.

Publicité

AFP - La chancelière allemande Angela Merkel et le président russe Dmitri Medvedev se retrouvent ce jeudi à Munich (sud de l'Allemagne), pour évoquer notamment la crise financière, les grands dossiers internationaux et les livraisons de gaz russe à l'Europe.

Mme Merkel et M. Medvedev s'entretiendront en tête à tête avant d'être rejoints par leurs ministres de l'Intérieur, de l'Economie, de l'Environnement et de l'Education. Ils tiendront une conférence de presse commune à 13h00 GMT.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine ne sera pas du voyage.

"Les entretiens porteront sur les principales questions de politique étrangère, dont l'Iran, le programme nucléaire nord-coréen, le processus de paix au Moyen-Orient, et les conséquences du sommet du G8" qui vient de se tenir à L'Aquila, en Italie, a indiqué lundi le porte-parole de Mme Merkel Ulrich Wilhelm.

"Ils feront un large tour d'horizon, discutant notamment des questions de sécurité, de gaz et de l'économie", a affirmé pour sa part un haut responsable du Kremlin qui a requis l'anonymat.

Plusieurs accords bilatéraux seront signés au niveau des ministres, notamment en matière de sécurité et de transports, a ajouté le responsable russe.

La question du gaz russe, dont l'Allemagne est le principal client européen, devrait être largement évoquée, selon les observateurs, Mme Merkel souhaitant l'assurance de Moscou que les problèmes d'approvisionnement, via l'Ukraine, ne se reproduiront plus.

Berlin importe de Russie environ 37% de son gaz, qui sert notamment à chauffer la moitié des foyers.

Les relations germano-allemandes avaient pris un coup de froid après l'arrivée au pouvoir de Mme Merkel à l'automne 2005, mais elles se sont améliorées depuis l'élection de M. Medvedev au poste de président, selon Alexander Rahr, spécialiste de la Russie à l'Institut allemand de politique étrangère.

Outre les questions bilatérales, celle de la demande d'adhésion de la Russie à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pourrait également être évoquée.

M. Poutine préconise une candidature commune à l'OMC de la Russie, du Bélarus et du Kazakhstan. M. Medvedev estime plus réaliste une candidature indépendante russe.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.