Accéder au contenu principal
TOUR DE FRANCE

Contador en route vers le sacre sur les Champs-Élysées

Texte par : Dépêche
3 min

Le peloton boucle, ce dimanche, le Tour de France 2009 avec la traditionnelle arrivée sur les Champs-Élysées, à Paris. L'Espagnol Alberto Contador devrait, sauf énorme surprise, remporter le deuxième titre de sa carrière.

Publicité

REUTERS - Le 96e Tour de France prend fin dimanche à Paris, il ne fait quasiment aucun doute que l'Espagnol Alberto Contador en sera le vainqueur final et la plupart des prix sont d'ores et déjà distribués mais il reste le prestige d'une victoire sur les Champs-Elysées, l'avenue reine des sprinteurs.

Traditionnellement, cette dernière étape est aussi celle de la fête des coureurs.

Après le départ, fixé dans le département de Seine-et-Marne à Montereau-Fault-Yonne, ce sera le temps de la conversation, de la détente, de la coupe de champagne offerte à tous les directeurs sportifs par le manager de l'équipe du vainqueur.

"J'imagine qu'au lendemain de l'explication du Mont-Ventoux, les coureurs ne vont pas avoir envie de parler cyclisme avant d'entrer sur les Champs-Elysées", explique le Seine-et-Marnais Eric Leblacher, un ancien coureur de La Française des Jeux et du Crédit Agricole.

"Cette dernière étape est une fête et je pense que le public sera très présent dans la traversée de mon département qui ne voit finalement pas souvent passer les coureurs du Tour de France.

"De Montereau aux Ecrennes (km 18) c'est un peu vallonné avec deux ou trois côtes mais la traversée de la Brie est plate. Faisant route du Sud vers le Nord, il est possible que le peloton soit aux prises avec un vent de travers, puis un vent défavorable vers Paris mais comme il ne s'agira pas de faire la course, cela n'aura pas une grande incidence."

Comme toujours, le rythme deviendra plus important aux portes de Paris, dans la traversée du Bois de Vincennes par Saint-Maurice et Charenton-le-Pont.

 Lutte entre Cavendish et Hushovd
 
L'équipe Astana occupera la première ligne sur le quai de Bercy puis le quai François-Mitterrand pour entrer en tête et en file indienne sur la place de la Concorde et sur l'avenue des Champs-Elysées qui verra passer le peloton à huit reprises.

"Les choses s'emballeront évidemment dans Paris, avec une échappée et sans doute un sprint massif, puisque neuf fois sur dix cette étape connaît cette issue", poursuit Eric Leblacher.

Même si Mark Cavendish, déjà victorieux à cinq reprises, fait de la victoire son unique objectif, Thor Hushovd lui imposera une lutte sévère pour le maillot vert qui semble solidement accroché sur les épaules du Norvégien.

Thor Hushovd compte 25 points d'avance et 35 points sont promis au vainqueur. Il lui suffit donc de finir dans les 10
premiers si Mark Cavendish s'impose, à moins que le Britannique ne le surprenne dans les deux sprints intermédiaires programmés aux deuxième et quatrième passages sur les Champs-Elysées.

Le Tour de France se terminera en fin d'après-midi et déjà il sera question de la présentation du parcours de la 97e édition le 14 octobre à Paris.

Il est déjà acquis que le Grand Départ sera organisé pour la première fois dans le port néerlandais de Rotterdam avec un prologue et le départ de l'étape suivante vers la Belgique.

En 2010, les organisateurs fêteront le centième anniversaire du premier passage du peloton dans les cols pyrénéens.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.