Accéder au contenu principal

Le site du festival du film de Melbourne piraté par des activistes chinois

La page d'accueil du site du festival international du film de Melbourne a été piraté par des "hackers" chinois, qui protestent contre la programmation d'un documentaire consacré à la militaire ouïghour Rebiya Kadeer.

Publicité

Le site du plus important festival de cinéma australien a été piraté par des "hackers" chinois qui ont voulu protester contre un documentaire consacré à l'activiste ouïghour, Rebiya Kadeer exilée aux Etats-Unis. La Chine accuse cette dernière d’entretenir les tensions au Xinjiang.
 

Les pirates informatiques ont remplacé, samedi, les informations sur la page d’accueil du Festival international du film de Melbourne par un drapeau chinois et une dénonciation de la militante Rebiya Kadeer, rapporte la magazine "The Age".
 

Des réalisateurs chinois se sont déjà retirés de la compétition en guise de protestation contre la projection prévue le 8 août du documentaire sur Rebiya Kadeer. Le président du festival, Richard Moore, a accusé la Chine de faire pression sur lui afin qu’il déprogramme ce film.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.