Accéder au contenu principal

La police fouille le domicile du médecin de la star à Las Vegas

Le domicile à Las Vegas de Conrad Murray, le médecin de Michael Jackson, a été perquisitionné par la police et des agents fédéraux, a confimé la police de Los Angeles sans préciser les détails de cette procédure.

Publicité

AFP - La police et des agents fédéraux américains perquisitionnaient mardi le domicile du médecin de Michael Jackson à Las Vegas, dans le Nevada, a annoncé à l'AFP la police de Los Angeles, sans plus de détails, confirmant des informations de presse.

Des chaîn

es de télévisions locales montraient des images de voitures de police stationnées à l'entrée du domicile du médecin, Conrad Murray.

Le site internet TMZ.com, qui avait le premier annoncé la mort du chanteur, le 25 juin, assurait mardi que des membres de l'Agence américaine de lutte contre les stupéfiants (DEA) et des agents de la police de Los Angeles (LAPD), effectuaient une perquisition chez le docteur Murray, pour y chercher les dossiers médicaux du "roi de la pop".

Les avocats du docteur Murray, contactés par l'AFP, n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Michael Jackson est mort le 25 juin à Los Angeles d'une crise cardiaque, à l'âge de 50 ans.

Mercredi 22 juillet, les forces de l'ordre avaient perquisitionné l'un des cabinets du praticien à Houston (Texas, sud). L'avocat du docteur Murray, Ed Chernoff, avait précisé que les forces de l'ordre étaient venues chercher des preuves d'"homicide".

Depuis, l'enquête s'est encore resserrée autour du médecin, au centre des investigations après que la police eut retrouvé au domicile du chanteur des bouteilles de Propofol, un anesthésiant extrêmement puissant utilisé en milieu hospitalier.

Lundi, la chaîne américaine CNN avait révélé que Conrad Murray avait administré au chanteur, selon la police, le médicament qui aurait provoqué sa mort.

Mardi, l'Institut médico-légal de Los Angeles a annoncé que les résultats toxicologiques de l'autopsie de Michael Jackson, qui doivent révéler la nature des médicaments absorbés par le chanteur avant sa mort, seraient connus "cette semaine".

La chaîne américaine ABC a affirmé dans la foulée que les médecins légistes avaient trouvé dans le corps du chanteur un cocktail mortel de médicaments, parmi lesquels les puissants analgésiques OxyContin et Demerol.

De nombreux témoignages ont fait état, depuis sa mort le 25 juin à Los Angeles, de sa dépendance aux analgésiques, sédatifs et autres puissants somnifères. La police soupçonne l'un de ces médicaments d'avoir provoqué la mort de Michael Jackson.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.