Accéder au contenu principal
CRISE ÉCONOMIQUE

Mesures "sans précédent" du FMI pour les pays pauvres

Texte par : Dépêche
3 min

Le Fonds monétaire international a décidé de suspendre les intérêts dûs par les pays pauvres jusqu'en 2011 et de leur octroyer jusqu'à 17 milliards de dollars d'aide d'ici à 2014. Dominique Strauss-Kahn explique à FRANCE 24 ces décisions.

Publicité

AFP - Le Fonds monétaire international a annoncé mercredi la suspension jusqu'à fin 2011 du paiement des intérêts dus par les pays pauvres et "un accroissement sans précédent" de l'aide qu'il leur accorde, qui pourrait atteindre 17 milliards de dollars d'ici à 2014.

Le FMI a indiqué dans un communiqué avoir décidé "la suspension du paiement des intérêts sur l'encours des prêts concessionnels pour tous les pays membres à faible revenu jusqu'à la fin de 2011".

Ses nouveaux prêts à l'intention de ces pays pourraient atteindre 17 milliards de dollars d'ici à 2014, dont 8 milliards dans les deux années à venir.

"C'est une expansion sans précédent du soutien du FMI aux pays les plus pauvres, en Afrique subsaharienne et dans le monde entier", a déclaré le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.

Rappelant que les grands pays riches et émergents du G20 avait "demandé l'aide du FMI pour répondre à la crise économique mondiale qui a si durement frappé les pays à faible revenu", il a évoqué "une série de mesures historiques".

Les ressources mobilisées proviendront notamment de la vente de l'or du FMI. Le Fonds, parmi les plus grands détenteurs au monde du métal précieux, avait décidé au printemps 2008 d'en céder 403,3 tonnes, soit un huitième de ses avoirs.

D'autres ressources prêtables seront obtenues par des accords bilatéraux de prêts avec les Etats membres qui souhaitent contribuer aux finances du FMI. L'organisation de Washington avait ainsi annoncé la veille qu'elle avait puisé plus de trois milliards de dollars dans les ressources mises à sa disposition par le Japon, le Canada et la Norvège.

"Non seulement l'expansion du soutien du FMI aidera ces pays à faible revenu à surmonter une crise dont ils ne sont pas responsables, mais lorsque celle-ci sera passée, elle posera les jalons des progrès de la lutte contre la pauvreté", a souligné M. Strauss-Kahn.

Le Fonds a également annoncé une refonte de ses modalités de prêt aux pays pauvres, avec la création d'une "nouvelle panoplie d'instruments financiers adaptés aux besoins divers des pays à faible revenu et plus à même de les aider à relever les défis de la crise".

Ces modalités seront la Facilité élargie de crédit qui "offre un soutien souple à moyen terme", la Facilité de crédit de confirmation qui "répond aux besoins de crédit de précaution à court terme", et la Facilité de crédit rapide qui "offre un soutien d'urgence avec une conditionnalité limitée".

Elles représentent le pendant des types de crédits auxquels peuvent prétendre les pays à revenus moyens, nombreux à recourir aux prêts du FMI depuis un an.

Enfin, les pays pauvres bénéficieront d'une "concessionnalité désormais plus forte des concours financiers du FMI", c'est-à-dire que la part des dons sera augmentée.

L'ensemble de ces réformes a été approuvé par le conseil d'administration du FMI, où votent 24 pays ou groupes de pays.

Le FMI a rappelé qu'il allait distribuer en août à ses 186 Etats membres 250 milliards de dollars de Droits de tirage spéciaux, son unité de compte, dont plus de 18 milliards aux pays pauvres. Ces DTS "aideront à renforcer les réserves de change" de ces Etats.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.