Accéder au contenu principal

La police inculpe trois suspects pour complot terroriste

Trois hommes arrêtés à Melbourne mardi lors d'un coup de filet anti-terroriste de la police ont été inculpés pour avoir planifié une attaque suicide contre une base militaire.

Publicité

AFP - Trois terroristes présumés ont été inculpés pour avoir planifié une attaque suicide contre une base militaire en Australie, a annoncé mercredi la police, portant à quatre le nombre de personnes inculpées dans cette affaire.

Un cinquième homme, détenu avant l'opération policière de mardi matin qui a conduit à l'arrestation de quatre hommes d'origine somalienne et libanaise qui projetaient une attaque armée contre la caserne de Holsworthy dans l'ouest de Sydney, devrait également être inculpé.

"Ces trois hommes ont été arrêtés hier (mardi). Ils ont été inculpés des mêmes crimes que la personne inculpée hier", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police.

"Nous nous attendons à ce qu'un cinquième homme déjà détenu pour une autre affaire comparaisse devant un tribunal aujourd'hui (mercredi) et soit inculpé pour les mêmes crimes", a-t-il ajouté.

Le premier suspect, Nayef El Sayed, 25 ans, qui a comparu devant un tribunal mardi, a été inculpé pour complot terroriste. Dans un geste de défi envers le tribunal, l'homme est resté assis, assurant qu'il ne se lèverait "devant aucun homme sauf devant Dieu", selon son avocat.

Le réseau est soupçonné de liens avec le groupe islamiste radical somalien des shebab et recherchait une fatwa ou un texte religieux pour justifier son attaque en Australie, qui aurait représenté le plus grave attentat d'extrémistes islamistes contre ce pays.

Le Premier ministre Kevin Rudd a indiqué que le gouvernement avait évoqué la possibilité d'inscrire le groupe des shebab sur la liste des organisations terroristes mais l'avait repoussée pour éviter de compromettre l'opération de police.

Près de 400 policiers ont participé à l'opération, qui a conduit à l'arrestation des quatre hommes à Melbourne.

Selon Peter Dein, responsable des services anti-terroristes de la police de Nouvelle Galles du Sud, interrogé par la chaîne ABC, l'attaque "aurait pu se produire au cours des prochaines semaines".

L'Australie, qui compte 1.550 soldats déployés en Afghanistan et est également engagée dans la guerre en Irak, n'a jamais été frappée par des attaques d'extrémistes islamistes sur son territoire. Quatre personnes ont cependant été tuées dans des attentats à l'hôtel Hilton de Sydney et au consulat de Turquie à Melbourne en 1978 et 1986.

Le pays a payé un lourd tribut en 2002 et 2005 lors des attentats de Bali, où 92 ressortissants australiens avaient péri. Trois Australiens ont également été tués lors du double attentat suicide perpétré le 17 juillet contre deux hôtels de luxe de Jakarta.
   

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.