Accéder au contenu principal

Un journaliste assassiné au Daguestan

Le corps du journaliste Malik Akhmedilov a été découvert, criblé de balles, dans le village de Palmira. Il travaillait pour l'hebdomadaire local Khakikat. Plusieurs journalistes ont été assassinés dans le pays ces dernières années.

Publicité

AFP - Un journaliste daguestanais du journal "Khakikat" a été retrouvé tué par balles au Daguestan, république du Caucase russe voisine de la Tchétchénie et en proie à une rébellion, a indiqué mardi le ministère daguestanais de l'Intérieur, cité par l'agence RIA Novosti.

"Le journaliste du journal Khakikat, (Malik) Akhmedilov a été retrouvé mort mardi matin dans le village de Palmira, situé près de (la capitale) Makhatchkala. Le journaliste a été retrouvé dans une voiture de marque russe avec des blessures par balles au ventre", a indiqué le ministère.

"Une équipe d'enquêteurs travaille sur les lieux du crime", a par ailleurs indiqué un porte-parole de la police daguestanaise à l'agence Interfax.

Khakikat, qui signifie "Vérité" en avar, la langue de l'une des nombreuses ethnies du Daguestan, est un hebdomadaire qui selon son site internet "défend les intérêts des gens parlant, écrivant et pensant dans cette langue".

Ce meurtre intervient alors que mardi, en Tchétchénie voisine, la dirigeante d'une ONG russe de défense des droits de l'Homme et son mari ont été retrouvés tués, au lendemain de leur enlèvement dans cette république instable du Caucase russe, cela moins d'un mois après un l'assassinat dans des conditions similaire d'une militante connue.

Le Daguestan est, comme la plupart des républiques caucasiennes, en proie à des violences quotidiennes, alors qu'une rébellion islamiste et séparatiste, issue des deux conflits qui ont déchiré la Tchétchénie, y est très active. Lundi, trois policiers et un garde-frontière y ont été tués.

Plusieurs journalistes y ont aussi été assassinés ces dernières années. Abdoullah Alichaïev, qui travaillait pour la chaîne de télévision locale TV-Chirkei sur les questions religieuses, a ainsi été tué par balles en septembre 2008.

En mars de la même année, un autre journaliste de la chaîne télévisée Daguestan, Gadji Abachilov, avait lui aussi été abattu. Enfin, Magomedzagid Varisov, reporter pour l'hebdomadaire daguestanais Novoye Delo, avait été tué en juin 2005.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.