Accéder au contenu principal

Plus de 10 000 partisans de Zelaya manifestent en faveur de son retour

Dans le centre de la capitale, Tegucigalpa, plus de 10 000 manifestants se sont rassemblés mercredi, comme la veille, pour réclamer le retour du président chassé par un coup d'État le 28 juin. Une cinquantaine d'entre eux ont été arrêtés.

PUBLICITÉ

AFP - Une cinquantaine de partisans de Manuel Zelaya ont été arrêtés mercredi alors qu'ils manifestaient à plus de 10.000 dans le centre de Tegucigalpa, comme la veille, pour réclamer le retour du président chassé par un coup d'Etat le 28 juin, a montré la télévision.

La police a chargé le cortège du Front national de résistance au coup d'Etat à coups de matraques et en tirant des grenades lacrymogènes quand il s'est approché du siège du Congrès.

Des manifestants, qui ont brisé des vitrines de commerces, ont riposté en lançant des pierres et en s'en prenant à un député proche du gouvernement de facto de Roberto Micheletti, finalement dégagé par la police.

La veille déjà, plus de 10.000 partisans de M. Zelaya, dont bon nombre venus à pied de l'est et du centre du pays, avaient défilé dans la capitale à proximité du palais présidentiel, avec la fille de M. Zelaya, Hortensia.

C'était la plus grande manifestation en faveur du président en exil depuis celle du 5 juillet, lors de sa première tentative avortée de retour au pays. Environ 30.000 personnes avaient alors défilé jusqu'à l'aéroport où M. Zelaya, renversé une semaine plus tôt par un coup d'Etat, n'avait pas pu atterrir car la piste était bloquée par des militaires.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.