CORÉE DU SUD

L'ex-patron de Samsung condamné pour abus de confiance

La justice sud-coréenne a condamné Lee Kun-Hee a une peine de trois ans de prison avec sursis et à près de 90 millions de dollars d'amende pour avoir tenté de transmettre illégalement les rênes du plus grand conglomérat du pays à son fils.

Publicité

AFP - Un tribunal sud-coréen a condamné vendredi l'ancien dirigeant du groupe sud-coréen Samsung Lee Kun-Hee à trois ans de prison avec sursis et une amende de 110 milliards de wons (89,2 millions de dollars) pour abus de confiance, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La Haute cour de Séoul a reconnu Lee Kun-Hee coupable d'abus de confiance en vue de faciliter un transfert de pouvoir illégal à son fils et héritier, Lee Jae-Yong, également dirigeant au sein du groupe.

En octobre 2008, l'ex-dirigeant de Samsung, âgé de 67 ans, avait déjà été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 110 milliards de wons pour évasion fiscale.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine