Accéder au contenu principal

L'ex-patron de Samsung condamné pour abus de confiance

La justice sud-coréenne a condamné Lee Kun-Hee a une peine de trois ans de prison avec sursis et à près de 90 millions de dollars d'amende pour avoir tenté de transmettre illégalement les rênes du plus grand conglomérat du pays à son fils.

Publicité

AFP - Un tribunal sud-coréen a condamné vendredi l'ancien dirigeant du groupe sud-coréen Samsung Lee Kun-Hee à trois ans de prison avec sursis et une amende de 110 milliards de wons (89,2 millions de dollars) pour abus de confiance, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La Haute cour de Séoul a reconnu Lee Kun-Hee coupable d'abus de confiance en vue de faciliter un transfert de pouvoir illégal à son fils et héritier, Lee Jae-Yong, également dirigeant au sein du groupe.

En octobre 2008, l'ex-dirigeant de Samsung, âgé de 67 ans, avait déjà été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende de 110 milliards de wons pour évasion fiscale.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.