Accéder au contenu principal

Pyongyang menace Séoul et Washington de frappes nucléaires

La Corée du Nord, qui soupçonne les exercices militaires conjoints entre la Corée du Sud et les États-Unis prévus ces prochains jours d'être une manœuvre dirigée contre elle, menace d'"éradiquer" les deux pays si elle se sent agressée.

Publicité

Reuters - La Corée du Nord s'est élevée contre les prochains exercices militaires entre la Corée du Sud et les Etats-Unis et menacé d'"éradiquer" ces pays par des frappes nucléaires si jamais ils visaient Pyongyang, rapporte dimanche l'agence de presse officielle KCNA.

 

Séoul et Washington entameront lundi des simulations informatiques et des exercices de communication. La Corée du Nord dénonce régulièrement les manoeuvres conjointes de ces pays, qu'elle présente comme des préparatifs à une invasion ou à une guerre nucléaire.

 

"Si les impérialistes américains et le groupe (du président sud-coréen) Lee Myung-bak menacent la DPRK (la Corée du Nord) au moyen d'armes nucléaires, elle ripostera contre eux avec des armes nucléaires", a déclaré un responsable militaire selon KCNA.

 

"Les impérialistes américains et le groupe Lee Myung-bak doivent bien comprendre que l'armée populaire de Corée, d'une volonté de fer, est résolue à agir à tout moment pour éradiquer sans merci les agresseurs."

 

Les Etats-Unis disposent d'environ 28.500 soldats en Corée du Sud, dont les forces armées comprennent 670.000 hommes.

 

L'armée nord-coréenne, mal équipée selon les analystes, est forte de 1,2 million de militaires.

 

Ces propos menaçants suivent plusieurs gestes de conciliation de Pyongyang, notamment la libération de deux journalistes américaines après une visite de l'ancien président Bill Clinton, et celle d'un ingénieur sud-coréen de Hyundai après la venue de la présidente du groupe.

 
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.