Accéder au contenu principal
IRAK

Une vague d'attentats fait 95 morts et plus de 560 blessés à Bagdad

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
3 min

Deux attaques ont frappé les ministères des Affaires étrangères et des Finances, dans la "zone verte" ultra-sécurisée de Bagdad. Le Premier ministre Maliki demande une réévaluation des mesures de sécurité. L'ONU condamne ces violences.

Publicité

Au moins 95 personnes ont été tuées et 563 blessées ce mercredi dans deux attentats contre les ministères des Affaires étrangères et des Finances à Bagdad, selon un nouveau bilan fourni par le ministère de l'Intérieur.

"Dans les deux attaques, 95 personnes sont mortes et 563 ont été blessées", a affirmé un responsable du ministère de l'Intérieur. Un précédent bilan faisait état de 75 morts et environ 500 blessés.



Il s'agit de la journée la plus meurtrière à Bagdad depuis le 1er février 2008 où 98 personnes avaient été fauchées par un attentat dans un marché populaire.

Les autorités ont aussitôt accusé les baassistes, membres du parti au pouvoir sous Saddam Hussein aujourd'hui dissous, et les extrémistes d'avoir perpétré ces attaques.

L'attentat le plus meurtrier s'est produit dans le centre-ville où un camion piégé a explosé devant le ministère des Affaires étrangères, à quelques dizaines de mètres de la "zone verte", qui abrite notamment le siège du gouvernement irakien et l'ambassade des Etats-Unis.

 

Réaction du Premier ministre irakien

 

Après ces attaques, le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki a demandé une réévaluation des mesures de sécurité en Irak. "Les opérations criminelles d'aujourd'hui appellent sans aucun doute à une réévaluation de nos plans et des moyens de sécurité pour affronter les défis terroristes", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Maliki a également appelé à une "coopération accrue entre les services de sécurité et les Irakiens".
 

Ban Ki-Moon se dit "attristé"

 

Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné, ce mercredi, la série d'attentats commise le jour même à Bagdad, avant de réaffirmer son soutien au gouvernement irakien et aux efforts menés pour sécuriser le pays. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est dit "attristé" par les attaques, qu'il a qualifiées de "consternantes".

 

"Je suis attristé du fait que la violence continue, notamment dans la consternante série d'attentats commis aujourd'hui à Bagdad, qui a coûté la vie à de nombreuses personnes innocentes", a déclaré Ban Ki-moon, lors d'une cérémonie à New York à l'occasion de la première Journée de l'action humanitaire de l'ONU.

 

Les membres du Conseil ont "pris note" du fait que ces attentats sont survenus le jour du 6e anniversaire de l'attentat de Bagdad de 2003 dans lequel 22 membres des Nations unies, dont le responsable du bureau irakien de l'organisation et Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Sergio Vieira de Mello, avaient trouvé la mort, a ajouté l'ambassadeur britannique John Sawers, au nom du Conseil qu'il préside ce mois-ci.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.