Accéder au contenu principal
FORMULE 1

Barrichello renoue avec le succès au Grand Prix d'Europe

Texte par : Dépêche
3 mn

Au volant de sa Brawn, Rubens Barrichello a décroché sa première victoire en F1 depuis 2004 en s’imposant devant la McLaren de Lewis Hamilton lors du GP d'Europe, à Valence. Le Brésilien est actuellement deuxième du classement des pilotes.

Publicité

Reuters - Rubens Barrichello a décroché dimanche sa première victoire en Formule Un depuis 2004 en remportant au volant de sa Brawn une bataille stratégique face à la McLaren de Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Europe.

 

A 37 ans, le Brésilien, qui détient le record de départs en F1, a devancé le Britannique, parti en pole position. Le Finlandais Kimi Räikkönen a pris la troisième place sur Ferrari.

 

Pour sa première course en F1, le Français Romain Grosjean a terminé 15e sur Renault.

 

Rubens Barrichello en profite pour remonter à la deuxième place du championnat du monde, avec 54 points, 18 derrière l'autre pilote Brawn, Jenson Button.

 

Le Britannique a dû se contenter de deux points, ceux de la septième place. Ils lui suffisent pour creuser un peu plus l'écart sur son précédent dauphin, l'Australien Mark Webber, qui a terminé à une lointaine neuvième place au volant de sa Red Bull.

 

Le week-end a finalement été tout bénéfice pour Button et Brawn avec l'abandon de Sebastian Vettel sur l'autre Red Bull, écurie qui repart bredouille du circuit de Valence, en Espagne.

 
 
 
CAFOUILLAGE CHEZ MCLAREN
 

Button ne doit quasiment plus se préoccuper que de Webber, distancé de 20,5 points, dans la lutte pour le titre mondial tandis que son écurie prend le large au classement constructeurs.

 

Barrichello est pourtant parti derrière les deux McLaren de Hamilton et Heikki Kovalainen, qui monopolisaient la première ligne sur la grille de départ.

 

Le Brésilien s'est accroché lors de son premier relais et il est parvenu à dépasser Kovalainen et à se rapprocher de Hamilton avec un premier arrêt au stand plus tardif que ceux des McLaren grâce à une voiture plus chargée en carburant.

 

Les mêmes causes ont produit les mêmes effets lors de la deuxième série de ravitaillements, dont Barrichello est sorti aux commandes de la course.

 

Sa tâche a été simplifiée par le cafouillage dans le stand de McLaren lors du deuxième arrêt de Hamilton, qui a perdu de longues secondes en attendant que ses mécaniciens trouvent les bonnes roues à installer sur sa monoplace.

 

Parti du 14e rang sur la grille, Romain Grosjean a vu sa course en partie ruinée dès le premier tour lors d'un accrochage avec Timo Glock, qui a cherché à dépasser le Français par une manoeuvre d'intimidation.

 

Le pilote Renault a tout de même rempli son objectif: rallier l'arrivée.

 

Luca Badoer a aussi vu le drapeau à damiers mais le remplaçant de Felipe Massa, blessé, chez Ferrari a terminé bon dernier.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.