Accéder au contenu principal

La visite du dalaï-lama à Taïwan tend les relations entre Pékin et Taipei

Malgré l'opposition vigoureuse de la Chine, le chef spirituel tibétain s'est rendu à Taïwan pour soutenir les victimes du typhon Morakot qui a dévasté l'île au début du mois d'août, faisant 461 morts et 192 disparus.

Publicité

AFP - Le dalaï lama, chef spirituel des Tibétains, est arrivé dimanche à Taïwan, pour une visite qui suscite le courroux de la Chine, bien que ce déplacement ait pour objectif déclaré d'apporter un soutien aux victimes du typhon Morakot qui a dévasté l'île début août.

Des centaines de membres de la communauté tibétaine vivant en exil à Taïwan ont attendu pendant des heures l'arrivée à l'aéroport de Taoyuan de leur dirigeant spirituel venu de New Delhi, a constaté un correspondant de l'AFP.

Le dalaï lama devait se rendre immédiatement dans les zones les plus touchées par le typhon qui a fait 461 morts et 192 disparus.

"Je suis un moine. On m'a demandé de dire des prières pour la paix", a-t-il déclaré à la presse.

Le gouvernement chinois a averti dimanche que cette visite allait "nécessairement avoir une influence négative sur les relations entre la Chine continentale et Taïwan".

Un porte-parole du Bureau des affaires taïwanaises du Conseil d'Etat (gouvernement), cité par l'agence Chine nouvelle, a en outre accusé le Parti démocratique progressiste de Taïwan (opposition) d'avoir eu des "arrière-pensées" en invitant le chef spirituel des Tibétains.

Dès avant l'arrivée du dalaï lama sur l'île nationaliste que la Chine considère comme une de ses provinces, Pékin avait exprimé "résolument" son opposition à ce déplacement officiellement consacré surtout à des visites dans les zones les plus touchées par le typhon.

"Le dalaï lama n'est pas seulement une figure religieuse. Sous le prétexte de la religion, il n'a cessé de s'impliquer dans des activités séparatistes", avait déclaré jeudi un porte-parole du Bureau des affaires taïwanaises du Conseil d'Etat, cité par l'agence officielle chinoise.

Le président taïwanais Ma Ying-jeou avait annoncé jeudi que son gouvernement avait donné son aval pour inviter le dalaï lama à se rendre sur l'île touchée par les violentes intempéries d'août.

"Nous avons décidé d'accepter que le dalaï lama vienne en visite prier pour les âmes des personnes décédées et donner la bénédiction aux survivants du typhon", a déclaré le président taïwanais à des journalistes.

La visite du responsable religieux est prévue de dimanche à vendredi.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.