Accéder au contenu principal

Mauresmo et Bartoli passent facilement le premier tour

Les Françaises Marion Bartoli et Amélie Mauresmo se sont qualifiées pour le deuxième tour de l'US Open à la faveur de leurs victoires respectives sur la Paraguayenne Rosanna De Los Rios et sur l'Allemande Tatjana Malek.

PUBLICITÉ

REUTERS - Avec trois qualifiés parmi ses cinq représentants en lice, le tennis français a pu dresser lundi un bilan positif de sa première journée à l'US Open.

 

Chez les filles, les deux têtes de série tricolores, Martion Bartoli (n°14) et Amélie Mauresmo (n°17) ont franchi le premier tour en souplesse.

 

La première n'a mis que cinquante deux minutes pour écarter 6-1 6-0 la Paraguayenne Rosanna De Los Rios, 80e mondiale.

 

"La semaine dernière à New Haven, je me suis fait mal à un adducteur et j'ai préféré abandonner. Je me suis reposée, j'ai rechargé les batteries et j'ai remporté un match facile en servant bien", a-t-elle dit.

 

Au deuxième tour, la Française retrouvera sans grand plaisir la Belge Kim Clijsters, qui l'avait sortie à Cincinnati au début du mois.

 

"C'est un gros challenge qui m'excite. C'est le deuxième tour le plus difficile à jouer de tout le tableau. Si je la bats, ce sera une étape supplémentaire dans ma carrière. Je vais tirer les leçons de ma défaite à Cincinnati. Tactiquement, je ne jouerai pas de la même manière. Avec ses qualités physiques exceptionnelles, je m'attendais à ce qu'elle soit dangereuse."

 

De son côté, Amélie Mauresmo a éliminé l'Allemande Tatjana Malek, 66e mondiale, en deux sets 6-3 6-4.

 

"C'était une bonne mise en jambes, j'aurais bien évité la petite remontée en fin de match. J'avais en tête de finir assez vite car j'ai pas mal puisé physiquement la semaine dernière", a déclaré Mauresmo.

 

A New Haven, la Française, 30 ans, a atteint les demi-finales, battant au passage Svetlana Kuznetsova, sa septième Top 10 de la saison.

 

"J'avais fait de Wimbledon mon objectif principal et c'était dur après la coupure estivale car j'ai connu des super moments dans le Sud avec la famille et les amis, a reconnu Amélie Mauresmo. J'étais plutôt pessimiste en arrivant en Amérique du Nord. La décision de continuer, je la prendrai en fin de saison. C'est cette envie qui va déterminer cela. La flamme, elle n'était pas trop là il y a dix jours mais elle est bien revenue la semaine dernière. Il y a des hauts et des bas."

 

Au deuxième tour, la Française affrontera pour la première fois de sa carrière la Canadienne Aleksandra Wozniak, 39e mondiale.

 

La seule fausse note féminine est venue de Mathilde Johansson, 97e mondiale, défaite par la bruyante Portugaise Michelle Larcher de Brito, 110e mondiale, alors qu'elle avait le match en main.

"Jusqu'à 6-1 4-2, j'étais sur un nuage. Je n'avais jamais aussi bien joué mais je me suis tendue et je n'ai pas su prendre le match", a déclaré Mathilde Johansson, qui s'incline au final 1-6 7-5 6-1.

 
 
 
MATHIEU ET SA BÊTE NOIRE
 

Dans le tableau masculin, Marc Gicquel a déboulonné l'inconstant russe Dmitry Tursunov, 36e mondial, en quatre sets (6-2 5-7 6-3 6-3). Très à l'aise sur le ciment, le Breton, 81e mondial, a livré une partie solide. "

 

"Ce n'était pas chose facile. J'ai pris un petit coup derrière la tête en perdant le deuxième set après avoir mené 3-1. Et dans le quatrième set, j'ai dû m'arracher dans le dernier jeu pour sauver deux balles de debreak qui auraient pu amener un nouveau renversement."

 

Au deuxième tour, Gicquel pourrait disputer un match de prestige face à Andy Roddick (n°5), programmé en session de nuit face à l'Allemand Bjorn Phau.

 

Paul-Henri Mathieu n'a pas assumé son statut de tête de série numéro 26. Le Français a été sorti en quatre sets (2-6 7-5 6-0 6-2) par un excellent Mikhail Youzhny, 60e mondial. Déjà dominé à quatre reprises par le Russe - dont une célèbre à Bercy en finale de la Coupe Davis 2002 -, l'Alsacien a confirmé ses difficultés à lire le brillant jeu adverse. A moins que cela ne soit son aversion pour Flushing Meadows, où il n'a remporté que quatre matches en neuf participations.

 

"Je suis abattu car l'US Open est l'aboutissement de la tournée américaine et je suis éliminé dès le premier tour, a dit Mathieu. J'ai bien débuté mais la perte du deuxième set m'a fait mal. Ensuite, j'ai connu un coup de barre inexpliqué. J'avoue que son jeu varié ne me convient pas du tout."

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.