Accéder au contenu principal
TENNIS - US OPEN

Nadal, diminué, passe en huitièmes sans forcer

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
4 mn

Même à court de forme, Rafael Nadal (photo) n'a pas eu à forcer son talent pour rejoindre les huitièmes de finale de l'US Open, en battant son compatriote Nicolas Almagro (7-5, 6-4, 6-4). Le Français Gilles Simon a abandonné sur blessure.

Publicité

L'Espagnol Rafael Nadal, tête de série N.3, a obtenu son ticket pour les 8e de finale de l'US Open en s'imposant dimanche à New York contre son compatriote Nicolas Almagro (N.32) 7-5, 6-4, 6-4.

Nadal rencontrera le Français Gaël Monfils (N.13) ou l'Argentin Jose Acasuso, 47e mondial, pour une place en quart de finale.

Revenu sur le circuit à la mi-août après plus de deux mois d'absence pour des problèmes au genou, Nadal n'a pas semblé encore au meilleur de sa forme, commettant quelques approximations inhabituelles, notamment en retour de service, face à un adversaire très imprécis (52 fautes directes).

Au début du troisième set, Nadal s'est plaint d'une douleur au ventre, à droite du nombril, et un soigneur a dû venir l'ausculter et lui appliquer un produit sur les abdominaux, ce qui a donné lieu à une scène cocasse: les deux joueurs allongés chacun devant leur chaise, Almagro ayant profité de l'intermède pour se faire masser le dos.

"C'était un match difficile, je vais faire de mon mieux pour guérir d'ici le prochain match", a déclaré le Majorquin à l'issue du match.

"C'est une motivation particulière quand on revient de blessure et que l'on essaie de retrouver son meilleur niveau le plus vite possible", a-t-il ajouté.

Simon contraint à l'abandon

Le Français Gilles Simon, tête de série N.9, a a abandonné au 3e tour de l'US Open dimanche à New York alors qu'il était mené deux sets à un par l'Espagnol Juan Carlos Ferrero (N.24).

Simon, dont la douleur au genou droit qui le gêne depuis Roland-Garros s'est réveillée en fin de troisième manche, avait facilement remporté la première manche 6-1 et concédé les deux suivantes 6-4, 7-6 (7/5). Il est mené 1 jeu à 0 dans la quatrième manche quand il a signifié son abandon à l'arbitre.

Le Français est perturbé depuis Roland-Garros par une inflammation chronique au tendon rotulien du genou, comme en témoigne un bandage blanc.

La douleur s'est réveillée sur un coup droit frappé en fin de troisième set quand les deux joueurs étaient à égalité 4-4. Le Français a tout de suite baissé la tête et grimacé, faisant comprendre qu'il y avait un problème.

Soigné sur le court au changement de côté, la tête dans la serviette puis le regard dans le vide, Simon a poursuivi la partie sur une jambe, parvenant quand même à pousser Ferrero au tie-break, qu'il a concédé. Le Français a ensuite jeté l'éponge après la perte du premier jeu de la 4e manche.

Le Niçois avait pourtant démarré la partie en trombe, profitant de la torpeur de Ferrero pour mener 5-0 après seulement 13 minutes de jeu...

Une fois la première manche en poche, Simon a dû faire face au retour de l'Espagnol, qui a pris son service à 3-3 pour empocher la manche et égaliser. Quelques erreurs dans les moments clés de l'Espagnol (seulement 3 occasions de break convertis sur 12) ont permis au Français de rester dans la course dans la troisième set, jusqu'à ce 9e jeu où son genou s'est manifesté.

Simon, 24 ans, avait été la révélation française de la saison passée chez les hommes. Il avait entamé l'année 2008 à la 30e place mondiale avant de la boucler dix mois plus tard à la 7e.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.