Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Obama clame son optimisme sur la reprise économique

Texte par : Dépêche
3 mn

Estimant que les États-Unis étaient sur la "voie de la reprise" économique, le président américain en a profité pour réaffirmer sa volonté de mener à bien sa réforme de la protection de la santé.

Publicité

AFP - Les Etats-Unis sont sur la "voie de la reprise" économique, a affirmé lundi le président américain Barack Obama dans un discours à Cincinnati (Ohio, nord), à l'occasion de la fête du Travail ("Labor day"), un jour férié aux Etats-Unis.

"Nous avançons dans la bonne direction. Nous sommes sur la voie de la reprise. Ne laissez personne vous dire le contraire", a-t-il affirmé devant des membres des syndicats venus assister à un "pique-nique de la fête du Travail".

M. Obama faisait allusion aux derniers chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publiés vendredi qui ont montré que les destructions d'emplois avaient ralenti au-delà des attentes en août. En revanche, le taux de chômage a progressé bien plus que prévu, pour s'établir à 9,7%.

"Nous avons encore un long chemin à parcourir. Nous n'allons pas relâcher", a-t-il reconnu.

Parallèlement, le président en a profité pour réaffirmer qu'il entendait mener à bien sa réforme de la protection santé.

"Nous allons bâtir une Amérique où la réforme de la santé apporte davantage de stabilité et de sécurité à chaque Américain", a-t-il dit.

"Nous allons réformer le système pour ceux qui ont une couverture de santé et ceux qui n'en ont pas. J'en dirai plus mercredi soir", a-t-il ajouté en faisant allusion au discours sur cette réforme qu'il doit prononcer mercredi soir devant le Congrès.

"Le débat a du bon car c'est important. Nous devons faire cela bien. Mais tout débat doit avoir une fin", a-t-il averti en laissant préfigurer un discours au cours duquel il devrait affirmer fermement devant les parlementaires la nécessité de parvenir à un compromis sur la réforme.

La création dans cette réforme d'une assurance santé publique qui serait mise en concurrence avec des assurances privées a rencontré une farouche opposition de la part des républicains et d'une partie des démocrates modérés au Congrès.

"Nous n'avons jamais été aussi près" du but, a dit le président dans un discours aux accents de campagne. "Nous n'avons jamais eu un si large consensus sur le fait que cela doit être fait", a-t-il ajouté.

M. Obama a ensuite fustigé les opposants à la réforme en disant que les "groupes de pression font ce qu'ils font toujours, c'est-à-dire effrayer les gens". "Leur réponse est de ne rien faire", a-t-il dit en dénonçant les "compagnies d'assurance qui engrangent les profits tout en établissant une discrimination sur les gens qui ont des maladies (en refusant de leur apporter une couverture, ndlr)".
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.