Accéder au contenu principal
RD CONGO

Oslo proteste après la condamnation à mort de deux Norvégiens

Texte par : Dépêche
2 mn

Deux ressortissants norvégiens ont été reconnu coupables de meurtre et d'espionnage par une cour congolaise et condamnés à la peine de mort. Un jugement vivement critiqué par Oslo, qui rappelle son opposition à la peine capitale.

Publicité

AFP - Le gouvernement norvégien a dénoncé mardi la condamnation à mort prononcée le même jour en République démocratique du Congo (RDC) à l'encontre de deux ressortissants norvégiens, reconnus coupables notamment du meurtre de leur chauffeur et d'espionnage.

"Je dénonce la condamnation à mort de deux citoyens norvégiens", a réagi le chef de la diplomatie norvégienne, Jonas Gahr Stoere, dans un communiqué. "La Norvège est par principe opposée à la peine capitale", a-t-il dit.

Tjostolv Moland, 28 ans, et Joshua French, 27 ans, étaient accusés d'avoir tué le 5 mai le chauffeur d'un véhicule 4x4 qu'ils avaient loué à Kisangani, capitale de la Province orientale de RDC, où ils s'étaient rendus en tant que touristes ou en prospection d'affaires, selon différentes versions.

M. Stoere a également rejeté la condamnation pour espionnage retenue contre les Norvégiens qui ont tous deux servi dans l'armée norvégienne dans le passé.

"Nous contestons la condamnation pour espionnage au profit de la Norvège. Nous contestons aussi la décision du tribunal de tenir l'Etat norvégien pour solidairement responsable des réparations. La Norvège n'est pas partie prenante dans cette affaire", a affirmé M. Stoere.

Il a précisé qu'il contacterait son homologue congolais mardi pour faire connaître le point de vue norvégien.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.