Accéder au contenu principal
TENNIS - US OPEN

La "russophage" Américaine Melanie Oudin poursuit sa route

Texte par : Dépêche
4 mn

À 17 ans, son tableau de chasse est déjà impressionnant. Melanie Oudin vient de se qualifier pour les quarts de finale de l'US Open en battant Nadia Petrova, après avoir éliminé deux autres Russes : Elena Dementieva et Maria Sharapova.

Publicité

AFP - Après Elena Dementieva (N.4) et Maria Sharapova (N.29), l'adolescente américaine Melanie Oudin a terrassé à la force d'un mental inoxydable une autre Russe tête de série, Nadia Petrova (N.13), pour gagner dimanche son billet pour les quarts de finale de l'US Open.

Oudin, 17 ans et 70e mondiale, a dominé Petrova en trois sets 1-6, 7-6 (7/2), 6-3 et rencontrera la Danoise Carolina Wozniacki (N.9) ou la Russe Svetlana Kuznetsova (N.6) pour une place en demi-finale.

"Je suis tellement heureuse, c'est mon premier quart de finale en Grand chelem, a-t-elle dit candidement au micro du stade. Après avoir perdu le premier set, je me suis accrochée. Nadia m'a donné des points gratuits, j'ai continué à y croire, je me suis battu et ma confiance est revenue."

Cette fille de Georgie, classée 70e mondiale, est devenue en l'espace de quelques matches la petite princesse de New York, où tout le monde n'a d'yeux que pour elle, pour son "fighting spirit", ses poings rageurs et ses "come on ! " (Allez !) sonores.

Petrova est la quatrième Russe à tomber sur le passage de l'ouragan Melanie, après Anastasia Pavlychenkova au 1er tour puis Dementieva et Sharapova, qu'elle a détrônée dans les coeur new-yorkais, au moins pour un an.

Compétitrice jusqu'aux bout des ongles, droguée à la culture de la gagne, elle est parvenue à surmonter la perte sévère d'un premier set (6-1), avec six jeux encaissés à la suite, et le fait d'être menée 3-4, 15-40 sur le service de Petrova dans le 2e set, pour réagir et pousser la Russe au tie break, où elle a fait preuve d'une maîtrise de ses nerfs certaine en l'emportant 7 à 2.


Mental inoxydable

Dans le 3e set, la petite adolescente blonde aux yeux verts, dont le gabarit rappelle celui de la Belge Justine Henin, son idole, bien plus que les longilignes Russes qu'elle vient de bouter hors de New York, a connu des hauts et des bas, manquant de consistance, mais rien n'a pu la faire dévier de son objectif.

Elle a remporté haut la main son match mental et physique avec la Russe, qui a commis deux doubles fautes dans le 5e jeu de la 2e manche, celui qui a définitivement fait basculer la partie, une sur balle de jeu en sa faveur et l'autre sur balle de break pour Oudin.

Avec ces coups de pouce de Petrova, Oudin a fait le break pour mener 3-2 puis remis le couvert pour mener 5-2. Elle concédait ensuite son service mais se permettait de conclure le match sur service adverse, sous les vivas ébahis des 20.000 spectateurs du court Arthur-Ashe, subjugués par ce conte de fée.

Il faut dire que l'attente a été longue pour le tennis américain de voir émerger une héritière aux incontournables soeurs Williams, Venus et Serena. Avec Oudin, plus jeune Américaine à atteindre les quarts de finale de l'US Open depuis Serena en 1999, les Etats-Unis tiennent peut-être une piste.

L'autre quart de finale du haut de tableau féminin opposera l'Ukrainienne Kateryna Bondarenko, victorieuse sans contestation possible de l'Argentine Gisela Dulko (6-0, 6-0), à la jeune Belge Yanina Wickmayer, 19 ans et 50e mondiale, qui a dominé la Tchèque Petra Kvitova (4-6, 6-4, 7-5).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.