Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Le plan de relance aurait sauvé un million d'emplois, dit la Maison Blanche

Texte par : Dépêche
4 mn

Un rapport publié jeudi par la Maison Blanche affirme qu'"un peu plus d'un million d'emplois" aux États-Unis ont été sauvés - ou créés - pendant les six premiers mois du plan de relance économique promulgué par Barack Obama.

Publicité

AFP - La Maison Blanche a publié jeudi un rapport dans lequel elle affirme qu'"un peu plus d'un million d'emplois" aux Etats-Unis ont été sauvés ou créés grâce à sa politique économique pendant les six premiers mois du plan de relance promulgué par Barack Obama.

"La loi sur le plan de relance et d'autres mesures de politique économique ont permis au nombre d'emplois en août d'être plus élevé d'un peu plus d'un million qu'il ne l'aurait été sinon", a expliqué la Maison Blanche dans ce rapport.

"Nous estimons que la loi a eu des effets particulièrement forts dans l'industrie, le BTP, le commerce de détail, et les services de travail temporaire", a ajouté la présidence.

"Les effets sur l'emploi sont répartis à travers les Etats, avec un impact plus important dans ceux gravement touchés par la récession", selon la Maison Blanche.

L'objectif de ce plan de 787 milliards de dollars lancé en février était de sauver ou créer plus de trois millions d'emplois en deux ans.

"Je pense que nous sommes en bonne voie pour parvenir à cet objectif", a estimé lors d'une conférence téléphonique une conseillère économique du président américain, Christina Romer.

L'économie américaine a déjà perdu 6,9 millions d'emplois depuis le début de la récession en décembre 2007, et le taux de chômage était en août au plus haut depuis 1983, à 9,7%.

Mme Romer a répété l'estimation de l'exécutif selon laquelle le chômage devrait connaître son pic "aux alentours de 10%, (...) début 2010".

La Maison Blanche chiffre également dans son rapport la contribution du plan de relance à la croissance.

"Il y a un large consensus sur l'idée que la loi sur le plan de relance a ajouté entre deux et trois points de pourcentage à la croissance du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre 2009" et qu'elle ajoutera "environ trois points au troisième trimestre", a souligné le comité des conseillers économiques de M. Obama.

D'après le comité, "la relance budgétaire semble être efficace pour atténuer la récession mondiale". "Nous avons découvert que les pays qui ont adopté des plans de relance plus grands ont réalisé de meilleures performances par rapport aux prévisions que ceux qui ont adopté de plus petits plans".

A la fin août, 151,4 milliards de dollars sur les 787 milliards avaient été employés sous forme de baisses d'impôts, et 128,2 milliards de dollars supplémentaires dépensés ou mis à disposition de leurs destinataires.

La Maison Blanche a estimé que le plan de relance en était "encore à ses débuts" et que ces chiffres étaient "préliminaires et sujets à une incertitude considérable".

De son côté, l'opposition, en la personne de Michael Steele, patron du parti républicain, a dénoncé "l'usage de rideaux de fumée et de jeux de miroir pour masquer l'échec" de la relance.

"La réalité pour les innombrables Américains dont l'emploi n'a pas été sauvé est qu'ils doivent rejoindre les rangs des trois millions de voisins, d'amis et de membres de leur famille qui ont perdu leur emploi depuis que le président Obama est entré en fonctions", écrit M. Steele dans un communiqué.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.