Accéder au contenu principal
F1 - GP DE MONZA

L'Allemand Adrian Sutil domine les derniers essais libres

Texte par : Dépêche
3 mn

Adrian Sutil (Force India) a fait main basse sur les derniers essais libres avant les qualifications du GP de Monza. À la peine ces derniers jours, le leader du championnat, Jenson Button (Brawn GP), réalise le deuxième meilleur temps.

Publicité

AFP - L'Allemand Adrian Sutil (Force India) a signé le meilleur temps de la troisième et dernière séance d'essais libres du week-end, samedi à Monza, où se courra dimanche le Grand Prix d'Italie de Formule 1.

Avec un chrono de 1 min 23 sec 336/1000, Sutil devance de 68/1000 le leader du Championnat, le Britannique Jenson Button (Brawn GP).

Déjà le plus rapide vendredi après-midi, alors qu'il "n'essayait pas spécialement de signer le meilleur temps", l'Allemand, qui affirme "prendre du plaisir" à Monza, confirme la rapidité de sa Force India, désormais au rang des favoris du week-end.

La deuxième place de Button, 7e et 19e des deux séances d'essais du vendredi, doit faire pousser un soupir de soulagement à Brawn GP. Le Britannique, en mal de résultats après un début de saison quasi parfait avec six victoires en sept courses, doit monter sur le podium dimanche s'il veut éloigner ses adversaires revenus sur lui.

L'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber) est 3e, devant le coéquipier de Button, le Brésilien Rubens Barrichello et les deux pilotes McLaren-Mercedes, le champion en titre britannique Lewis Hamilton et le Finlandais Heikki Kovalainen.

Le nouveau pilote de Force India, l'Italien Vitantonio Liuzzi, dont c'est la première course cette saison, a réalisé un très honnête 7e chrono. L'ancien titulaire de son volant, son compatriote Giancarlo Fisichella, passé chez Ferrari, a en revanche vécu une matinée plus mouvementée: il a endommagé sa monoplace dans une sortie de piste et s'est classé dernier.

L'Espagnol Fernando Alonso (Renault) est 8e, trois rangs devant son coéquipier français Romain Grosjean.

Les deux Red Bull de l'Australien Mark Webber et de l'Allemand Sebastian Vettel se classent péniblement aux 17e et 18e rangs.

La hiérarchie est toutefois susceptible d'évoluer, la plupart des écuries ne dévoilant pas toutes leurs cartes (quantité d'essence embarquée, nature des réglages testés, etc.) avant la séance de qualifications, qui doit se disputer samedi après-midi.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.