Accéder au contenu principal

Les États-Unis tuent un terroriste d'Al-Qaïda dans le sud du pays

Les États-Unis affirment avoir tué Saleh Ali Saleh Nabhan, l'un des terroristes d'Al-Qaïda les plus recherchés, lors d'un raid mené dans le sud de la Somalie. Il est soupçonné d'avoir participé à des attentats au Kenya, en 2002.

Publicité

AFP - Le Kényan Saleh Ali Saleh Nabhan, soupçonné d'avoir participé aux attentats de Mombasa en 2002 revendiqués par Al-Qaïda, a été tué lors d'un raid des forces armées américaines dans le sud de la Somalie, a indiqué lundi à l'AFP un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Le terroriste figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par la police fédérale américaine (FBI) pour son implication dans un attentat contre un hôtel appartenant à des Israéliens, qui avait fait 18 morts, dont trois kamikazes, près de Mombasa (sud-est du Kenya), le 28 novembre 2002.

Presque simultanément, un avion israélien avait échappé à deux missiles peu après son décollage de l'aéroport de cette ville portuaire. Le réseau Al-Qaïda avait revendiqué les attaques.

L'opération aéroportée le visant lundi, et dont les auteurs étaient jusqu'ici non identifiés, a eu lieu sur un village du sud de la Somalie, dans une zone sous contrôle des islamistes shebab, qui se réclament ouvertement d'Al-Qaïda et de son chef Oussama ben Laden.

Le raid a eu lieu vers 13H30 heures locales (10H30 GMT) dans les alentours du village d'Erile près de la ville de Barawe, le long de la côte somalienne, à environ 200 km au sud de Mogadiscio.

Les shebab accueilleraient dans leurs rangs plusieurs hauts responsables d'Al-Qaïda, dont faisait partie Saleh Ali Saleh Nabhan, recherchés pour leur implication présumée dans les attentats contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar es-Salaam (Tanzanie) en 1998, et contre des Israéliens en 2002 à Mombasa.

Washington dit désormais craindre que la Somalie ne devienne un refuge pour extrémistes, à l'instar des régions frontalières de l'Afghanistan et du Pakistan.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.