Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Prison à vie pour les islamistes qui projetaient d'attaquer des avions

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
3 mn

Un tribunal londonien a condamné à la prison à vie trois hommes qui projetaient, en 2006, de faire exploser plusieurs avions transatlantiques. Le cerveau de la bande, Abdulla Ahmed Ali, écope également d'une peine de sûreté de 40 ans.

Publicité

Le Royaume-Uni a condamné à la prison à perpétuité trois islamistes reconnus coupables de complot terroriste. Ils étaient poursuivis pour avoir préparé une opération qui, en 2006, aurait dû conduire à l’explosion quasi-simultanée de sept appareils au dessus de l’océan Atlantique, au moyen d’explosifs liquides.

 

À la fin de cette année-là, leur arrestation avait entraîné un renforcement draconien des mesures de sécurité à bord des avions de ligne. La plupart des liquides avaient, notamment, été interdits en cabine.

 

Au terme d’une procédure qui a duré deux ans, le tribunal de Woolwich, au sud-est de Londres, a condamné Abdulla Ahmed Ali, 28 ans, à la prison à vie, assortie d'une peine de sûreté de 40 ans. Il est considéré comme le cerveau du projet.

 

Assad Sarwar, 29 ans, et Tanvir Hussain, 28 ans, ont également écopé de peines de prison à perpétuité assorties d’un minimum de 36 ans de réclusion pour le premier, de 32 ans pour le second.

 

Dans son verdict, le juge Henriques a évoqué un complot qui "aurait pu être comparable aux attentats du 11 septembre 2001, aux États-Unis". Il a ajouté que le projet aurait "très certainement" abouti si la police n’était pas intervenue.

 

Les trois hommes envisageaient, en effet, de provoquer l'explosion simultanée de sept avions partis de l’aéroport londonien d’Heathrow, en confectionnant à bord des bombes artisanales à partir d'explosifs liquides transportés dans des bouteilles de boissons énergétiques. Des vols des compagnies United Airlines, American Airlines et Air Canada en direction de New York, Chicago, San Francisco, Toronto et Montréal avaient été pris pour cible.

 

Un quatrième homme, Umar Islam, 31 ans, a été condamné à la prison à vie avec une peine de sûreté de 22 ans, après avoir été reconnu coupable de complot en vue de commettre des meurtres.

 

Un complot fomenté au Pakistan

 

Selon les services britanniques du contre-terrorisme, le complot a été organisé au Pakistan par des hommes liés à Al-Qaïda, notamment le Britannique d’origine pakistanaise Rashid Rauf, considéré comme un membre de la nébuleuse dirigée par Oussama Ben Laden.

 

Les enquêteurs étayent leurs affirmations en affirmant avoir trouvé des courriels dans lesquels les trois hommes interrogeaient des contacts pakistanais sur la fabrication des bombes.

 

Trois complices présumés des islamistes, Ibrahim Savant, 28 ans, Arafat Waheed Khan, 27 ans, et Waheed Zaman, 24 ans, échappent toujours à toute condamnation, les jurés n'ayant pas réussi à établir leur culpabilité.

 

Le chef du parquet britannique a cependant demandé qu’ils soient rejugés. Une requête sur laquelle un juge se prononcera le 5 octobre.



Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.